Cet article est consacré aux personnes qui veulent arrêter de fumer sans aide.

Vous allez découvrir comment y arriver.

Comment j’ai fait personnellement.

Et comment arrêter de fumer pour le reste de votre vie.

 


 

Comment y arriver sans aide.

Remplacer la dopamine.

Remplacer la dopamine pour arrêter de fumer est plus que nécessaire.

Le fait que la cigarette apporte de la dopamine lui donne un pouvoir extraordinaire sur nous.

On appelle ça tout simplement la dépendance.

Il faudra donc trouver des solutions pour remplacer la dopamine perdue lors de votre arrêt du tabac.

Il existe plusieurs façons de faire, toutes vous apporteront de la dopamine.

Faire du sport.

Faire du sport vous apportera non seulement de la dopamine, mais aussi vous redonnera la santé.

Pour arrêter de fumer sans aide, il vous sera nécessaire de faire du sport.

Non seulement pour la dopamine que ça vous apporte.

Mais aussi pour vous défouler lors de la période de sevrage.

En effet, faire du sport contribuera à 50 % dans votre réussite.

Il vous faudra vous motiver.

Mais vous pouvez y arriver.

Bien manger.

Il vous sera nécessaire de bien manger.

Non seulement dans des quantités suffisantes.

Mais aussi de façon équilibrée.

Le fait d’arrêter de fumer augmentera votre appétit.

La cigarette agissant comme un coupe-faim, vous pouvez être sûr que vous mangerez plus une fois que vous aurez arrêté la cigarette.

Pendant votre arrêt sans elle, au bout de la première semaine, votre appétit sera de nouveau Normal.

C’est pour cette raison qu’il faudra adapter votre régime alimentaire.

Bien occuper ses journées.

Quand on arrête de fumer seul et sans aide, il est important de bien occuper ses journées.

Par exemple, après le travail trouvez une activité qui vous amuse.

Avant d’aller au travail en prenant le café le matin, faites quelques pompes.

Pendant votre pause déjeuner, allez marcher une vingtaine de minutes.

Arrêter de fumer sans aide constitue la méthode la plus difficile.

Mais à mon sens, c’est une des méthodes les plus efficaces au long terme.

Faire de votre mieux pendant les trois à six semaines.

Le moment donné ou vous devrez être à votre maximum, ce sera dans les trois à six semaines suivant la date de votre arrêt.

Faites de votre mieux, persévérez et vous y arriverez.

Les étapes les plus dures seront dans les trois premières semaines.

Les trois suivantes seront plus simples, mais tout aussi capitales.

Les trois premières semaines, le sport comptera pour beaucoup.

Dans cette période de transition, votre appétit redeviendra celui d’un non fumeur.

Vos humeurs seront crescendo.

Il se peut même que vous ayez des nausées voir des vomissements.

Si cela fait longtemps que vous fumez, il se peut que cela arrive.

Les trois semaines qui suivront les trois premières, seront la période de stabilisation.

Pendant cette période, votre corps et votre humeur redeviendront comme quand vous ne fumiez pas.

Attention, les dommages que la cigarette à causée à votre corps seront encore présents.

Mais votre prise de poids redeviendras celle d’un non-fumeur.

Votre stress et votre humeur mettrons environ deux mois à se stabiliser.

Trois dans certains cas.

 


Comment je les fais.

Remplacer la nicotine.

Dans un premier temps, j’ai remplacée la nicotine.

Je l’ai remplacé par le sport.

Et j’avais une tendance à me gaver pour être plein comme un œuf.

On peut dire que j’étais un glouton.

Mais je ne négligeais pas le sport, ça représentait environ 30 % de mon activité à la semaine.

J’en faisais environ deux heures par jour.

J’ai remplacé la dopamine perdue de la cigarette par le sport et la nourriture.

Mais je n’ai pas remplacé l’habitude du geste pour l’habitude de la fumée.

J’ai décomposé les habitudes à perdre.

Remplacer le geste.

Pour remplacer le geste, j’ai attendu que mon sevrage soit fait.

Au bout de six semaines, j’ai arrêté le substitut non-nicotinique que j’ai utilisé pour remplacer l’habitude du geste.

C’est une méthode que j’ai essayée, car j’ai quand même essayé d’arrêter de fumer cinq fois.

J’avais conscience que l’habitude du geste, de la fumée, et de la dopamine, les trois réunis étaient durs à combattre.

J’ai donc décomposé mon combat.

J’ai mis fin à l’habitude du geste en même temps que l’habitude de la fumée.

J’utilisais à ce moment donné une cigarette électronique avec une dose de nicotine de 0 %.

De la troisièmes semaines à la fin de l’habitude du geste, j’ai utilisé le produit à 0 %.

Nouvelles habitude de vie.

J’ai mis en place de nouvelles habitudes de vie.

Bon, je ne fait plus deux heures de sport par jour.

Je fais 2h de sport tous les deux jours.

Il m’arrive de faire 1h30 heures de temps en temps.

Combinez ça à une habitude alimentaire saine.

Mangez des légumes, des fruits, du poisson, etc.

Pratiquez la méditation que je pratique depuis déjà trois ans.

Toujours avoir des objectifs plus hauts que les précédents.

Toujours ce récompenser lors des victoires.

Et bien d’autres habitudes encore.

Il vous sera très important de mettre en place de nouvelles habitudes de vie.

Le simple fait d’avoir de nouvelles habitudes remplacera les habitudes de fumeur que vous avez.

 

Auto-manipulation de la cohérence et de l’engagement.

J’ai utilisé sur moi-même une technique utilisée par les militaires.

Il faut savoir que cette technique peut être utiliser à des fins militaires ou non.

Je l’ai utilisée pour m’endoctriner à rejeter tout bonnement la cigarette.

Je dois dire que leurs techniques sont d’une efficacité redoutable.

En l’espace d’un mois, je pouvais me retrouver au milieu d’un festival de reggae, en ayant bu un coup de trop et ne pas toucher ni penser à fumer une seule cigarette.

Je ne vais pas m’étaler sur le sujet, mais ces techniques sont très efficaces utilisées comme je l’ai fait.

Faire de mon mieux.

De la première fois où j’ai arrêté de fumer à aujourd’hui, j’ai toujours fait de mon mieux.

Des fois, je fais moins bien, des fois, c’était un sans-faute.

Mais je n’ai jamais arrêté de persévérer.

Et vous devez faire de même.

Même dans les heures sombres, je n’ai pas craqué.

Parce que je savais que je ne voulais plus jamais toucher à ce poison.

 


Arrêter de fumer pour tout le reste de votre vie.

Être prêt

Il faut bien vous dire et vous répéter une chose, vous allez vous arrêter de fumer pour le reste de votre vie.

Si vous n’êtes pas prêt à suivre cette règle d’or, vous ne réussirez pas à arrêter de fumer pour le reste de votre vie.

Repérez bien le moment ou vous vous dites « mais pour quoi je fume » ou « j’arrête, de toute façon sa sert à rien ».

C’est dans ce genre de moment que vous avez le plus de chance de réussir et de vivre tout le reste de votre vie sans tabac.

Donc, soyez prêt à vous engager à ne plus jamais avoir besoin de la cigarette pour vivre.

Je parle de cette arme et décrie clairement comment je l’ai utilisée pour manipuler mon cerveau dans mon programme.

Connaître les armes utiles.

Pour arrêter de fumer sans aide, il vous faudra avoir conscience des armes que vous avez à votre disposition pour y arriver.

Il existe une multitude d’armes pour vous aider dans votre arrêt du tabac.

Vous pouvez par exemple très bien utiliser les chewing-gums.

Ils vous seront utiles dans la gestion de votre stress durant votre sevrage, et même après.

Vous pouvez aussi investir dans une cigarette électronique.

Attention, n’utilisez qu’un produit à 0 %.

J’ai consacré un article sur la cigarette électronique, je vous invite à le consulter pour plus d’informations.

N’utilisez pas de substitut nicotinique.

Les patchs, Nicorette et toutes ces choses sont fabriquées par les Industriels et ne vous seront d’aucun secours.

Notre objectif est d’arrêter de fumer sans aide et pas de remplacer la cigarette par autre chose.

Reconnaître son désir.

Reconnaître son désir de fumer vous aidera à ne pas replonger.

C’est à ce moment-là qu’il faudra utiliser les armes dont vous disposez.

Par exemple, si vous vous trouvez en soirée entouré de fumeurs.

Que vous avez bu un petit peu d’alcool.

Il vous sera difficile de tenir le coup.

Surtout, si vous êtes en période de sevrage.

C’est dans ces moments-là qu’il vous faudra éviter les terrains glissants.

.

Éviter les terrains glissants.

L’expression des alcooliques anonymes.

Personnellement, je n’ai jamais fait partie de ce groupe.

Mais j’ai le plus grand respect pour eux.

C’est pour cette raison que je reprends une de leurs idées.

Éviter les terrains glissants vous aidera beaucoup pour arrêter de fumer sans aide.

Et ce que j’appelle terrain glissant, c’est l’exemple que j’ai donné plus haut.

Se retrouver en soirée entouré de fumeurs est un terrain glissant.

Être avec ses collègues de travail à la pause cigarette est un terrain glissant.

Le fait de vous retrouver dans votre voiture avec les mégots de cigarette est un terrain glissant.

Je pense que je n’ai pas besoin de m’étaler plus sur le sujet.

Vous avez dû comprendre ce qu’est un terrain glissant pour votre situation.

 

Toujours persévérer.

Vous devez toujours persévérer.

Arrêter de fumer sans aide n’est pas simple.

Ce n’est pas pour rien que le tabac est une drogue.

Si vous regardez le classement des dépendance aux drogues, vous serez étonné de voir le classement de la cigarette.

Persévérer et faire de votre mieux vous donnera non seulement la satisfaction d’avoir réussi.

Mais aussi la fierté d’y être arrivé tout seul.

Pas besoin d’hypnothérapeute, ou d’un acupuncteur pour réussir votre arrêt du tabac.

Si vous mettez en application ce que j’ai écrit dans cet article, vous réussirez votre arrêt du tabac sans aide de quiconque.

Donc ne lâchez rien.

 


Conclusion.

C’est possible.

Arrêter de fumer sans aide est possible mais difficile.

Comme je vous l’ai dit dans l’article, il vous sera indispensable de remplacer cette habitude par une autre.

Personne ne peut arrêter de fumer sans remplacer l’habitude du tabac.

Rester bien conscients que vous ne serez jamais un Non-fumeur.

Vous êtes et vous resterez un ancien fumeur.

Comme pour les alcooliques, vous ne pourrez plus jamais vous permettre de mettre une cigarette à votre bouche.

Gardez bien cela esprit.

 

Un engagement.

Arrêter de fumer sans aide est un engagement que vous faites à vous-même.

Si vous êtes arrivés sur cet article, c’est que vous ne comprenez pas, ou alors que vous n’avez plus l’envie d’être dépendant à cette drogue.

Donc engagez-vous à ne plus jamais retoucher à ce poison.

Écrivez-le sur papier, cela vous aidera à vous rappeler de votre engagement.

Une façon de vivre.

Comme je l’ai dit dans cet article, vous devez absolument trouver les nouvelles habitudes pour remplacer la cigarette.

Avoir une nouvelle façon de vivre.

Vous aurez par exemple l’habitude de faire du sport.

L’habitude de manger plus sainement.

Si vous le faites déjà, c’est un avantage.

Progressivement, vous sentirez les odeurs.

Il y a beaucoup de choses qui changeront dans votre vie.

 

Une fierté.

Arrêter de fumer sans aide est une fierté que vous porterez jusqu’à la fin de votre vie.

Le fait d’être arrivé et de se connaître est une chose inestimable.

Respirez, et ne négligez pas de transpirer pour préserver cette fierté.

Personne d’autre que vous ne commandez votre vie.
Vous êtes le seul maître à bord.

Le capitaine de votre âme.

C’est à vous de choisir, maintenant vous savez ce que vous devez faire pour réussir à arrêter de fumer sans aide.

Vous pouvez y arriver si vous vous en donnez les moyens.

Gardez foi en vous, à votre santé.