Dans cet article, nous allons aborder trois sujets.

Le premier sujet, c’est pourquoi utiliser le chewing-gum de nicotine pour arrêter de fumer.

Le deuxièmes sujet, c’est comment bien les utiliser pour arrêter de fumer.

Dans le troisième sujet, nous allons voir ensemble les effets négatifs, et en fin d’article, je vous donne quelques conseils juste à titre d’information.


Pourquoi utiliser des chewing-gums de nicotine.


Pour avoir un traitement.


Les chewing-gums de nicotine font partie des traitements par substitut nicotinique que les Tabacologues donnent à leurs patients.

À proprement dit, il s’agit ni plus ni moins de médicaments pour soigner une addiction.

Essentiellement, ce médicament va vous aider tout au long de votre sevrage.

Il vous aidera à faire en sorte que votre sevrage soit moins difficile.

Et il fera en sorte de vous tenir loin de la cigarette, vous ne devriez pas avoir envie de fumer après avoir mâché un de ces chewing-gums.


Pour son prix.


Avant même que ce médicament soit remboursé par l’état, il était toujours intéressant de troquer la cigarette par les chewing-gum.

Si vous fumez un paquet par jour, une boîte de chewing-gum vous fera entre deux et trois jours.

Le prix entre un paquet de chewing-gum, et un paquet de cigarettes sont à peu près les mêmes.

Mais sur un mois, grâce a la réduction à 65 %, vous aurez fait une économie certaine.

Donc, juste pour économiser un peu d’argent, vous pouvez passer du paquet de cigarettes au paquet de chewing-gum.


Pour sa commodité.


Même si vous n’arrêtez pas de fumer, les chewing-gums vous apporteront la nicotine là où vous ne pouvez pas fumer.

Si par exemple vous vous trouvez au cinéma, que vous avez envie de fumer, mâcher un chewing-gum à la nicotine vous fera du bien.

Quand on parle de commodité, on peut aussi dire ne pas sentir la fumée froide ou le tabac froid.

Une autre forme de commodité, si vous vous retrouvez un dimanche sans cigarette, et que vous avez ces fameuses gommes, vous aurez toujours une roue de secoure.

Même vous n’arrêtez pas de fumer, il vous sera utile d’avoir des chewing-gums de nicotine chez vous.


Pour son efficacité.


Pour être tout à fait honnête avec vous, si ces chewing-gums à la nicotine existent, ça ne veut dire qu’une seule chose : ils sont efficaces.

Ils existent depuis les années 70.

S’ils existent toujours aujourd’hui, quelques cinquante ans plus tard, c’est qu’ils ont fait leurs preuves.

Attention, pour qu’ils donnent pleinement toute leur efficacité, il va falloir consulter un tabacologue.

Et d’après une étude faite en 2004, Les gommes de nicotine sont considérés comme efficaces en tant que substitut nicotinique.


Parce que c’est moins dangereux qu’une clope.


À vrai dire, ce n’est pas très étonnant.

Le fait est que la cigarette tue plus de monde en une année, que les guerres napoléonienne en ont tué.

À ce jour, aucune étude démontre qu’il y a eu des décès suite à la prise, ou à l’abus de ce substitut nicotinique.

Même si il y avait eu 1000 morts par an à cause des chewing-gums de nicotine, elle serait plus de 10 fois moins dangereux que la cigarette.

De plus, c’est le seul substitut nicotinique qui peut être utilisé chez les femmes enceintes sans toucher leur bébé, mais pas pendant allaitement.

Donc, si vous voulez toujours la nicotine, mais pas le risque que la cigarette présente, libre à vous de consommer des chewing-gums de nicotine.


Comment bien les utiliser.


Ne pas dépasser une certaine dose.


Là, Tout le monde n’est pas tout à fait d’accord sur le dosage ni sur la durée du traitement.

Ce que tout le monde s’accorde, c’est qu’il faut absolument se mettre une limite.

Je vous invite donc à prendre note de ce qui suit.

Pour les dépendants à la cigarette qui consomment entre de 10 à 20 cigarettes par jour, les chewing-gums nicotine de 2 mg feront l’affaire.

N’excédez pas 25 chewing-gum de nicotine par jour .

Pour ceux ou la dépendance est forte ou très forte, ce qui correspond de 20 à 40 cigarettes par jour, prenez des 4 mg, et ne dépassez pas 15 chewing-gum de nicotine par jours.

Attention, il faut bien prendre en compte si vous utilisez un patch ou non.

Si vous utilisez un patch, il vous faudra probablement diviser la dose par deux.


Les mélanger avec autre chose.


Mélanger les chewing-gums nicotine avec d’autres substituts améliore leur efficacité.

Comme je l’ai dit juste au-dessus, associer un patch a vos chewing-gum de nicotine va multiplier la dose de nicotine.

Si vous étiez vraiment accro, je vous invite non seulement à mélanger patch et gomme à mâcher, mais aussi la cigarette électronique.

Si ce n’était que ma méthode, vous n’auriez pas besoin de tout ça.

Mets le fait est que ma méthode n’est peut-être pas bonne pour tout le monde.


Ne pas mâcher trop vite.


Quand vous utilisez une gomme à mâcher, il est important de ne pas marcher trop vite.

En connaissance de cause, je connais les effets du manque de tabac.

Et je me doute que quand vous mâcher quelque chose, vous y aller de bon cœur.

Mais la gomme mâcher n’est pas un chewing-gum, C’est un médicament.

Mâcher doucement une petite vingtaine de fois, et laissez les chewing-gums de nicotine sous la langue ou contre votre joue.

Ceci à fin de limiter les effets secondaires des chewing-gums de nicotine.

Ne pas mélanger à des boissons sucrées.


Un point que vous ne négligerez pas, j’en suis sûr, c’est de ne pas mélanger le fait de mâcher un chewing-gum de nicotine, en buvant une boisson sucrée.

Le fait est que le Coca-Cola par exemple va diminuer, ou carrément annuler les effets des chewing-gums.

J’ai pris exemple du Coca-Cola, mais le sirop de grenadine ou encore du jus d’orange ont le même effet.

Malheureusement, les gomme à mâcher de nicotine supportent mal le sucre.

À chaque fois que vous mangerez un chewing-gum de nicotine, vous devrez boire de l’eau.


Ne pas les utiliser souvent.


Ceci est mon propre point de vue sur ce traitement.

En limitant votre utilisation des chewing-gums de nicotine, vous devriez augmenter son effet sur vous.

Moins vous les utiliserez souvent, plus vous serez détaché de la cigarette.

Parce que le point en commun entre la cigarette, et ces chewing-gums nicotine, c’est comme son nom l’indique : la nicotine.

De toute façon, si vous consulter un tabacologue, il vous dira exactement la même chose.

Le fait est que vous devrez diminuer progressivement votre consommation des chewing-gums nicotine.

Ceci à fin de vous libérer définitivement de la nicotine.


Effets négatifs et conseils.


Un médicament pas toujours adapté.


Ceci est un fait, les chewing-gums de nicotine ne sont pas toujours adaptés à celui qui veut arrêter de fumer.

Pour diverses raisons, il se peut que les gommes de nicotine vous fassent plus de mal que de bien.

Ou plus simplement, certaines personnes préfèrent arrêter sans consulter de médecin, ou utiliser de substitut nicotinique .

C’est pour cette raison que ce médicament n’est pas adapté à tout le monde.

Pour savoir s’il est adapté pour vous, il n’y a qu’une chose à faire : l’essayer.

Si ça vous convient, c’est très bien, et arrêtez de fumer grâce a ce substitut .

S’il ne vous convient pas, trouver vous autre chose.


Les effets secondaires.


Les gommes à mâcher peuvent vous donner plusieurs effets indésirables.

Les effets secondaires indésirable, les voici :

Vous pouvez souffrir d’étourdissement voir de vomissements ainsi que de nausées.

Vous souffrir de maux de gorge si vous marcher trop vite, etc.

Vous pouvez souffrir d’irritation de la bouche si vous excédez les doses préconisées.

Plus rarement, vous pouvez souffrir de douleur dans la mâchoire à force de mâcher.

Ils peuvent aussi causer des troubles de la digestion, voire des diarrhées.

Il faut aussi que vous preniez note que ce médicament est contre-indiqué chez un adolescent de – de 15 ans.

Prenez aussi note que les chewing-gums de nicotine ne doivent surtout pas être avalés.


Son goût.


Pour être tout à fait franc avec vous, j’ai déjà essayé les gomme à mâcher.

Et j’aimerais être tout à fait franc avec vous, c’est franchement dégueulasse.

Je sais que je ne suis pas le seul à penser ça.

Donc je tenais à le mettre dans les effets secondaires et indésirables des chewing-gums nicotine .

Au moment donné où vous mâcherez, quand vous allez avaler votre salive, vous sentirez un goût très prononcé vous de descendre tout le long de la gorge.

Les goûts et les couleurs, c’est chacun les siens, mais je tiens à vous prévenir que les chewing-gums de nicotine sont très forts en goût.


Son accoutumance.


Autre chose sur les gommes à mâcher qui peut être un effet indésirable, c’est son accoutumance naturelle à la nicotine.

En effet, avec les gommes à mâcher, on essaye de traiter le mal par le mal.

À la base, les chewing-gums de nicotine ont été inventés par un fumeur pour les sous-mariniers.

Ceux-ci ne supportaient pas le fait de ne pas pouvoir fumer dans le sous-marin pendant une plongée, alors ce chimiste a tout simplement mis de la nicotine dans un chewing-gum pour éviter de la fumée.

Il est donc normal que l’accoutumance apparaisse avec les chewing-gums de nicotine

Il n’est pas rare de trouver des anciens fumeurs qui sont toujours accro à la nicotine à cause des chewing-gum de nicotine.

Ce petit manège peut malheureusement duré des années.


Conseil.


Pour la fin de cet article, je tenais à vous donner des conseils sur la meilleure façon d’utiliser les gomme à mâcher.

Premièrement, je vous déconseille d’utiliser des substituts nicotiniques pour arrêter de fumer.

Je ne mets pas en doute l’efficacité de ces substituts, mais le but d’arrêter de fumer est de ne plus être dépendant à la nicotine.

Certains substituts nicotiniques peuvent être utilisés si ils sont utilisés de la bonne façon, comme la cigarette électronique.


Les patch et les chewing-gums de nicotine peuvent être utilisés pour arrêter de fumer dans la mesure où il y a un suivi médical par un tabacologue.

Mais j’ai pu constater, qu’il est beaucoup plus efficace d’arrêter de fumer en se privant de nicotine.

Je base mes conseils sur des faits, et non sur des pensées imaginaires.

Je vous invite à faire de même, et trouver la meilleure façon d’arrêter de fumer pour vous-même.

Vous êtes le maître de votre destin.

À votre santé.