Salut, dans cet article je vais vous expliquer comment utiliser le patch.
Pourquoi utiliser le patch comme substitut nicotinique.

Le remboursement du patch, comment ça se présente.

Et les effets secondaires des patchs.


L’utilisation des patchs.


Un substitut nicotinique.


Le patch est à proprement dit un substitut nicotinique à part entière.

La première étude de la pharmacocinétique d’un timbre transdermique de nicotine chez l’homme a été publiée en 1984.

Une étude sur les fumeurs à démontré qu’un timbre transdermique à la nicotine atténuais les besoins de la cigarette.

Les patchs à la nicotine sont là pour aider à soulager les symptômes de la douleur du manque de cigarettes.

Deux petites études ont montré que les timbres transdermiques de nicotine atténuent certains symptômes de la colites ulcéreuse.


Faire le point avec le test Fagerström


Avant d’aller acheter des patchs de nicotine, il est important que vous fassiez le test pour plusieurs raisons.

La première raison, et la plus importante, c’est pour déterminer à combien devra être élevé le taux de nicotine du patch que vous achèterez.

La deuxième chose, c’est que ce texte vous indiquera à quel point vous êtes dépendant au tabac.

Ce test vous sera donné si vous allez consulter un tabacologue avant d’aller acheter des timbres transdermiques (patch) à la nicotine.


Définir le dosage qu’il vous faut.


Il est important de définir le dosage qu’il vous faut pour que le timbre transdermique, ou patch, soit efficace.

J’ai moi-même essayé les patchs, mais ils ne m’ont fait aucun effet, c’est probablement dû à mon manque de connaissance.

Faire le test de Fagerström vous indiquera clairement quelle dose il vous faut.

Pour être certain du dosage qu’il vous faut, et pour y apporter des modifications au cas où, faites le test et les démarches avec un tabacologue.


Le surdosage.


Si vous n’avez pas consulter de tabacologue et que vous ne définissez pas clairement les doses qu’il vous faut, vous risquez le surdosage.

Le surdosage entraîne des effets négatifs.

Vous pourriez être écœuré des patchs, et replonger.

Plus globalement, vous vous exposer à des maux de tête et une forte suractivité.

Bref le surdosage vous compliquera la vie plus que de vous aider.


La combinaison de patch avec d’autres substituts.


Combiner le patch à d’autres substituts nicotiniques augmente son efficacité.

En vérité, ce n’est pas la capacité du patch qui augmente, c’est votre capacité à résister à la cigarette.

Ceux-ci vous apporteront assez de nicotine pour combler votre manque en nicotine

Vous pouvez très bien combiner les patchs  à des gommes à mâcher.

Vous pouvez aussi combiner les patchs au spray.

Éventuellement, combiner le patch à la cigarette électronique mais avec un produit léger comme du 3 %.


Pourquoi choisir le patch.


Pour son utilisation pratique.


Le patch est vraiment très pratique d’utilisation.

Il suffit juste de le mettre le matin au réveil, et de l’enlever le soir au coucher.

Bien sûr, ceci dépend du dosage de nicotine de votre patch, Mais si vous commencez alors que vous fumiez 20 cigarettes par jour, ça devrait être à peu près ça.

Pour des patchs moins forts, c’est le même procédé pour le matin mais ils ne dureront pas jusqu’au soir avant d’aller vous coucher.

Ils ne demandent pas d’entretien, et il sont sensé très bien coller.


Pour la diffusion lente.


Il est vraiment pratique que le patch diffuse de la de la nicotine sans arrêt de façon lente.

Non seulement, vous aurez une dose de nicotine constante, mais celle-ci devrait beaucoup atténuer votre envie de fumer.

Normalement, vous ne devriez même pas sentir le manque de nicotine.

Si vous avez des patchs qui se mettent le matin, ils se retirent le soir avant d’aller dormir, vous devriez avoir suffisamment de nicotine pour remplacer efficacement la cigarette.

Attention, à partir du moment où vous le collerez, son effet sera vraiment à son maximum au bout de quelques heures.


Par ce qu’il est efficace.


Il a été inventé en 1985.

Avec le temps, les chercheurs l’ont amélioré de façon à ce qu’il soit le plus efficace possible.

Si ce substitut nicotinique est encore sur le marché, c’est qu’il est de toute évidence très efficace.

Mais pour utiliser le maximum de son efficacité, il faut l’utiliser de la meilleure façon qui soit.

Le patch, comme toute autre substitut nicotinique, est un outil qui vous aidera à arrêter de fumer, mais il faut apprendre à utiliser cet outil.


Pour la nicotine.


Une raison simple pour laquelle choisir le patch, il vous donnera de la nicotine.

Que ce soit la nicotine qui se trouve dans la cigarette, ou la nicotine qui se trouve dans le patch, les deux sont identiques.

La seule chose qui diffèrent des deux, c’est la manière dont elle arrive à votre cerveau.

Avec la cigarette, la nicotine passe d’abord par vos poumons, pour arriver grâce au système sanguin jusqu’à votre cerveau.

Avec le patch, La nicotine passe à travers votre peau par les vaisseaux sanguins pour aller dans le sang qui se trouve dans les veines pour arriver vers votre cerveau.

C’est un chemin un peu différent, qui prend un peu plus de temps, mais qui marche tout aussi bien.


Parce qu’il est remboursé.


Pourquoi choisir le patch comme substitut nicotinique plutôt que la cigarette électronique.

Eh bien c’est très simple, c’est que les patchs nicotiniques sont remboursés.

Il vous suffira juste d’aller à la pharmacie accompagné de votre ordonnance, de votre carte bleue et de votre carte vitale pour bénéficier de la réduction.

Vous ne serez pas entièrement remboursé, mais une partie sera prise en charge par l’état.

Étant donné que le plafond qui était à l’origine 150 € a été enlevée, les pharmacies prennent en charge l’avance que l’état lui remboursera.


Le remboursement des patchs.


Quel patchs sont remboursés.


Alors, c’est bien beau que les patch sois remboursé, mais quel patch exactement est remboursé.

Il y a deux types de traitement qui sont remboursés.

Le premier, c’est nicotine EG Labo qui est une gomme à mâcher qui est remboursée depuis le 01 janvier 2019.

Le deuxième, celui-ci c’est des patch, c’est NicoretteSkin, Les deux traitements sont remboursés à partir du moment donné où vous avez vu un tabacologue ou votre médecin traitant et qu’il vous a fourni une ordonnance.

Les gommes vous sont proposées au alentour de 14€

Les patchs quand à eux, pour les boîtes de 7 serons aux alentours de 6,50 €.

Et pour les boîtes de 28 , Comptez aux alentours de 26,50 €.


Remboursement avec une ordonnance.


Pour les deux, il vous faudra une ordonnance pour être remboursé.

Mais pour les deux, vous serez remboursés à hauteur de 65 % quelque soit la quantité que vous choisissez.

Que vous preniez cinq boîtes de gomme de 2 mg ou de 4 mg.

Que vous choisissiez de prendre de boîte de 7 patchs, ou une boîte de 28 patchs, vous serez quand même remboursé à 65 %.


Mais il vous faudra obligatoirement une prescription médicale pour avoir accès à ce remboursement.

Vous êtes pas obligé de passer par un tabacologue, votre médecin traitant peut vous faire la même ordonnance.


Le budget net.


Le budget net pour investir dans des patchs, et uniquement des patchs, se présente ainsi.

Il vous faudra environ six mois de patchs, ce qui correspond à environ 159 €.

Avec le remboursement de 65 %, votre budget net pour six mois de patchs s’élève à 55,65€

Ceci pour des boîtes de 28 sur une durée de six mois.

Avec la combinaison de patch plus les gommes qui sont remboursés, compter environ 10 boîtes pour six mois.

10 boîtes vous reviendrons à 136,60 € environ, avec votre réduction de 65 %, ils ne vous restera plus que 46,76 € à payer pour 10 boîtes.

Encore une fois, 10 boîtes est une estimation sur une période de six mois à base de 6 gommes par jour.

Ce qui nous donne un investissement de 102,41 € investi de votre poche pour une durée de six mois de traitement.

Ce qui est très largement inférieur au prix que vous auriez payer vos cigarettes.


Effets secondaires du patch.


Les démangeaisons.


Porter un patch toute une journée au même endroit peut vous donner des démangeaisons.

Le fait de porter un patch du même endroit n’est pas de seul facture de démangeaisons.

Si vous le mettez au mauvais endroit, vous pourriez avoir des démangeaisons, mais vous pourriez aussi avoir de légères brûlures.

En gros, vous ne serez pas brûlé comme si vous vous brûliez avec le feu, mais la zone où votre patch étais sera rouge est vous aurez une sensation de brulure.

D’un jour à l’autre, il vous sera indispensable d’alterner les zones où vous posiez votre patch.

Ceci afin d’ éviter les irritations sur la peau.

Essayez de viser les endroits où la peau est sèche et où la pilosité est au minimum.

Essayez d’éviter aussi les endroits où vous vous rasez, pour vous mesdames, ce sera d’éviter les jambes.

Pour vous messieurs, ça sera éviter le cou par exemple.


Les autres effets secondaires.


Globalement, il y aura plusieurs effets secondaires possibles.

De possibles maux de tête peuvent faire leur apparition.

Dans d’autres cas, ce sera plus des nausées qui feront leur apparition, surtout quand la dose est forte.

Attention, Certaines erreurs peuvent entraîner des effets secondaires graves, c’est-à-dire qu’ils peuvent entraîner la mort.

En tout cas, susceptible de mettre le pronostic vital est en jeu .

Ceci est directement lié à une mauvaise compréhension du produit.

Ne découpez pas les patchs, sauf si la notice indique que c’est possible.

Pour être sûr d’avoir le bon dosage, ne pas faire de bêtises avec les patch, consultez d’abord votre médecin traitant ou un tabacologue.


Les effets secondaires graves.


Comme je l’ai dit un peu plus haut, certains effets secondaires peuvent entraîner la mort.

Il ne faut pas jouer avec les patchs comme on joue avec des bonbons.

Il s’agit de médicaments au même titre que ceux donnés par voie orale.

Si vous vous amusez à vous en mettre deux ou trois sur le corps, vous vous exposez un réel risque.

Ne négligez pas que c’est produits médicamenteux inventés en laboratoire, c’est comme si vous vous amusiez à rouler une cigarette géante et de respirer et expirer que de là fumer.


Aucun effet du tout.


Je voulais finir cet article avec cet effet secondaire particulier.

C’est un effet dont j’ai moi-même fait l’expérience.

Pour qu’un patch vous fasse de l’effet, il y a deux choses à prendre en compte.

La première, c’est qu’il ne faut pas vous attendre à ce que le patch vous fasse du bien dans les premières minutes où vous le collez.

Il faudra attendre quelques heures avant qu’il fasse pleinement son effet.

Et la deuxième, c’est que si vous prenez des patchs moins fort que vous devriez en avoir, ils ne vous feront presque pas d’effet non plus.

Personnellement, j’ai fait les deux erreurs en même temps, j’ai acheté des patchs de 7 MG et je les ait gardé 10 minutes.

Je n’ai pas été consulter de tabacologue, et à l’époque, il n’était pas remboursé.

J’ai vite conclu, un peu trop vite d’ailleurs, que ça ne servait à rien.

N’hésitez pas à consultez un tabacologue pour être sûr que les patchs ferons les effet désirés.


À votre santé.