Dans cet article, la première partie est consacrée aux fumeurs qui veulent diminuer et devenir fumeurs occasionnels et fumer une cigarette de temps en temps.

La deuxième partie est consacrée à ceux qui ne fument pas, et qui se demandent s’ils peuvent quand même fumer une cigarette de temps en temps.

Et la troisième partie, consiste à vous donner des solutions simples pour les fumeurs qui essayent d’arrêter.


01) De fumeur à un ancien fumeur, fumer occasionnellement.


Je vais diminuer.


J’aimerais arrêter de fumer en diminuant ma consommation, est-ce que c’est possible ?

La réponse est oui et non

Vous pouvez essayer d’arrêter de fumer en diminuant, mais ça va plus ou frustrer qu’autre chose.

L’effet de diminuer alors qu’on est consommateurs réguliers par exemple 20 cigarettes par jour, vous donnera la sensation de manque, mais vous n’aurez pas arrêté de fumer.

Si vous consommez 20 cigarettes, mais que vous diminuer à 5 ou à 10, au bout de deux semaines, vous aurez toujours cette sensation de manque.

Le fait de fumer, et d’être en manque, vous frustrera atrocement.

Donc oui vous pouvez y arriver, mais c’est de loin la méthode la plus difficile pour arrêter de fumer.


Mais je ne veux pas arrêter d’un seul coup.


Si vous avez peur d’arrêter d’un seul coup, ou que vous ne voulez tout simplement pas, c’est simplement que ce n’est peut-être pas le bon moment pour arrêter de fumer.

Pourtant, le meilleur moyen pour arrêter de fumer, est être loin de cigarettes a vie, c’est bien l’arrêt du jour au lendemain.

Tout le monde me dira que c’est difficile, que sensation de manque est horrible, etc.

Pourtant, la sensation de manque que l’on ressent quand on diminue comme je l’ai dit plus haut est exactement le même.

Sauf que ça dure plus longtemps du fait qu’on est toujours en train de fumer des cigarettes.

J’ai déjà essayé d’un seul coup.


Si vous avez déjà essayé d’arrêter d’un seul coup, vous devez savoir une chose, c’est beaucoup plus facile que de diminuer.

Si vous avez déjà essayé d’un seul coup, mais que malheureusement vous êtes retombé, il va falloir que vous étudiez bien pourquoi vous êtes retombé.

Mais bien sûr, si vous avez déjà essayé d’arrêter d’un seul coup, et que vous pensez que être fumeur occasionnel sera plus facile, libre à vous.

Sinon, vous avez la possibilité d’utiliser des substituts nicotiniques.

Il vous suffit d’aller voir un tabacologue même votre médecin traitant pourra vous les prescrire.


Je n’ai pas la volonté.


Si vous êtes en train de lire cet article, et que vous trouvez que vous n’avez pas la volonté pour arrêter d’un seul coup, vous en avez quand même assez pour aller vous renseigner pour savoir si vous pouvez arrêter la cigarette en diminuant.

Si vous avez assez de volonté pour vouloir devenir un fumeur occasionnel alors que vous êtes un fumeur régulier, permettez-moi de vous dire que vous avez suffisamment de volonté pour réussir à arrêter d’un seul coup.

La vérité la voici, vous cherchez à vous libérer de vos chaînes, et le fait de penser que vous n’avez pas assez de volonté est juste une excuse.

Vous êtes en train de chercher des solutions pour arrêter de fumer, mais la solution vous l’avez, il vous suffit d’arrêter, essayez et vous verrez.


02) Je ne fume pas, puis-je fumer une cigarette de temps en temps ?


Le tabac est une drogue .


Pour ce qui lise cet article qui ne fument pas, et qui se posent la question s’il peuvent fumer un petit peu, la réponse est simple : c’est vous qui choisissez.

Il faut bien que vous vous rappeliez d’une chose, le tabac est une drogue comme vous le voyez grâce au tableau que je mets juste en dessous.

Lien vers tableau des drogue de Wikipédia


Grâce à ce tableau, vous pouvez constater que la cigarette est pratiquement au même niveau que l’héroïne, mais sous diverses formes.

Si vous voulez commencer à fumer, même un petit peu, vous vous exposez à des risques bien réels.

Outre la dépendance, vous vous exposez à des risques de maladies graves voir mortelles.


Le risque de dépendance.


La dépendance à la cigarette est un aussi bien réel.

La vérité c’est que la cigarette crée chez nous un sentiment de manque.

Manque que la cigarette elle-même comble par le fait de la fumer.

Une fois qu’on a fini de la fumer, le manque ré-apparais, et le cercle vicieux s’enclenche.

Si vous vous amusez à fumer une cigarette de temps en temps, en peu de temps, ça deviendra une cigarette toutes les heures voir toutes les 10 minutes.


Vous arrivez à ne fumer que en soirée.


Si vous ne fumez que quand vous vous trouvez en soirée, et que à côté de ça vous ne fumez pas du tout, c’est déjà ça.

Mais je ne vous cache pas que vous êtes quand même beaucoup plus exposés aux maladies mortelles liées au tabagisme que les non-fumeurs.

Pour tout vous dire, être un fumeur occasionnel vous expose certes un peu moins à ces maladies, mais beaucoup plus que si vous ne fumiez pas.

Si vous fumez que en soirée, c’est que vous n’avez pas besoin de fumer.

Essayez des maintenant de ne plus retoucher la cigarette pendant vos soirées, si vous n’y arrivez pas, dites-vous que la dépendance commence à faire son apparition.


Fumer au travail.


Si vous ne fumez que à votre pause de travail, je vous invite explicitement à arrêter.

Le fait que vous fumiez uniquement pendant vos pauses de travail, signifie que vous devez vous retrouver avec un groupe d’individus fumeurs.

Si vous ne fumez que quand vous travaillez, Je ne pense pas que si vous vous retrouviez tout seul à la pause, vous consommeriez une cigarette.

Si vous le faites, ça voudra dire que la dépendance est déjà là, et que vous n’êtes pas un fumeur occasionnel mais fumeur actif.

Tôt ou tard, l’habitude de fumer au travail va prendre une tournure où vous aurez l’habitude de fumer tout le temps.

Pour arrêter de fumer au travail, prenez plutôt votre pause avec les non-fumeurs, ou, ne fumez pas quand vous sortez avec vos amis/collègues.


Vous ne fumez qu’avec vos amis.


Si vous ne fumez qu’avec vos amis, et que vous les voyez que de temps à autre, cela faite de vous un fumeur occasionnel.

Mais, si vous en êtes au stade de fumeurs occasionnel, de fumer uniquement avec vos amis, le prochain stade, c’est de fumer tout seul chez vous.

Le fait de passer de fumeur occasionnel à fumeur actif est un certain stade à passer.

Je vous invite à modifier la trajectoire et arrêter de consommer des cigarettes avec vos amis.

Vous pouvez continuer de les voir, et de faire les activités que vous faisiez d’habitude, mais ne fumez pas avec eux.

L’avenir vous appartient, vous êtes libres de vos choix.

Mais je vous conseille de faire les bons pour votre avenir, personne n’aime être esclave de quelque chose, surtout pas d’un poison qu’on paye.


03) Les solutions simples.


Éviter les zones à risques.


Pour les fumeurs actifs qui veulent devenir fumeur occasionnel, je les invite à procéder d’une autre manière.

Dans les premiers temps de votre arrêt du tabac, environ un à deux mois Il faudra éviter les zones à risque.

Les zones à risque, si vous êtes un fumeur quotidien qui consomme environ 20 cigarettes par jour, il y en aura beaucoup.

Mais le but du jeu est de vous éloigner un maximum de ces zones.

La pause clope au travail par exemple, tachez de ne pas vous rendre là où vous vous rendiez pour fumer votre cigarette.

Identifiez ces fameuses zones, et faites ce qu’il faut pour les éviter.


Écrivez sur une feuille vos « pourquoi ».


Ça paraît simple, et ça l’est, mais tout ce qui est simple est efficace.

Prenez une feuille de papier, écrivez clairement « pourquoi » vous voulez arrêter de fumer.

Quand je dis trouvez vos « pourquois » je veux dire les pourquoi important comme « je ne veux pas mourir à cause du poison qu’est la cigarette ».

Trouvez des pourquoi suffisamment importants, je vais vous en donner un, allez voir les poumons d’une BPCO phase quatre.


Je n’ai pas besoin de la cigarette .


Pour les fumeurs actifs et pour les fumeurs occasionnels, dites-vous bien une chose : Vous n’avez pas besoin de la cigarette pour être heureux.

Le fait de voir les autres s’amuser avec des cigarettes, ne les rend pas heureux.

Ce qui les rend heureux, c’est d’être ensemble.

La cigarette est beaucoup trop associée au fait d’être heureux, pourtant, personne n’aime fumer, personne n’aime se faire du mal.

À quelques exceptions près, personne n’aime réellement gâcher son argent avec la cigarette.

Surtout de le gâcher juste pour fumer une cigarette de temps en temps.

Alors pour les fumeurs occasionnels, dites-vous bien que vous n’avez pas besoin de fumez, de toute façon, c’est beaucoup trop cher.

Pour les fumeurs actif, c’est pareil, ce n’est pas vous qui avez besoin de la cigarette pour vivre, Au contraire, c’est la cigarette qui a besoin de vous pour vivre.

Le manque, La cigarette, le manque etc.


Que ce soit pour les fumeurs actifs ou pour les fumeurs occasionnels, le principe est exactement le même.

Pour le fumeur occasionnel, si par exemple, vous fumez uniquement quand vous vous retrouvez en soirée avec vos amis, vous allez fumer.

Je vous recommande de vous arrêter.

Vous en griller une, vous ressentez le manque, et vous en fumez une autre, etc.

Pour les fumeurs actifs, c’est comme ça que la cigarette a de l’emprise sur vous.

Pour les fumeurs occasionnels, c’est comme ça que la cigarette aura une emprise sur vous.


Se libérer de ses chaînes c’est simple.


Le bon côté des choses, parce qu’il y a toujours un bon côté des choses, c’est que vous libérer du tabac c’est simple.

Ça commence par une seule chose, le vouloir.

Une fois vous avez la volonté, et si vous êtes en train de lire cet article c’est que vous l’avez, il vous reste plus qu’une seule chose, passer à l’action.


La cigarette est un esclavagiste, une fois qu’il pose les chaînes sur vous, vous pensez qu’elle vous contrôle, et quand vous essayez de vous échapper, elle vous rappelle à l’ordre.

Mais comme j’aime le dire, arrêter de fumer c’est comme faire du vélo, c’est toujours difficile la première fois, mais comme pour faire du vélo, quand on s’entête à vouloir réussir, on réussit.

Vous êtes le capitaine de votre âme

À votre santé