Cet article est fait pour :

Vous aider à comprendre ce qu’est le sevrage du tabac.

Faire en sorte que ce soit facile.

Et que la clope soit pour vous une histoire ancienne d’ici peu.



Combien de temps dure le sevrage du tabac.



Le temps global du sevrage sevrage du tabac .


Le temps global du sevrage sevrage du tabac se comptera entre environ trois et cinq semaines.

Globalement, pour tout le monde  le temps du sevrage sera dans ces haut là, il ne sera pas plus long.

Le temps du sevrage dépendra du nombre de récepteurs qui se trouvent dans votre cerveau.

cela même qui meurent quand on arrête de fumer.

Ce n’es pas le seul facteur, mais globalement, c’est une des raisons majeures pour laquelle votre sevrage durera plusieurs semaines.

Pour la petite précision, le fait de diminuer ou d’utiliser des substituts nicotiniques augmentera votre période de sevrage.

Je préfère vous conseiller d’employer la méthode la plus directe pour votre sevrage du tabac.


La loi de cinq minutes.



Pour faire simple, votre envie de fumer durera entre trois et sept minutes.

Quand je parle d’envie de fumer, c’est l’envie sur l’instant T.

Par exemple, si vous êtes en voiture, que ça fait quatre jours que vous avez arrêté de fumer, et que vous vient une envie de fumer, cette envie ne durera jamais plus de sept minutes.

C’est pour ça que je l’ai défini comme loi.

Le fait ai que votre envie de clopes instantanée ne durera pas plus de 5 minutes.

Ce sont les cinq minutes qui rendent la clope si difficile à arrêter.

C’est à cause aussi de ces fameuses cinq minutes qu’elle est comparée aux drogues les plus fortes du monde.

C’est pendant ces fameuses cinq minutes vous avez le plus de chance de retomber, et que l’envie est la plus forte.

Donc, gardez bien à l’esprit que votre envie folle de fumer ne durera pas plus de cinq minutes.


La règle de deux.


La règle de deux est une règle que j’ai inventée avec un ami à moi.

Cette fameuse règle définit les temps et les moment donnés où la cigarette fait son apparition et vous donne envie de rechuter.

Je vais vous expliquer cette règle, elle est simple à comprendre et globalement elle est la même pour tout le monde.

Deux minutes après avoir arrêté, on a envie d’en griller une.

Deux heures après, on a encore envie d’en griller une.

Deux jours après, c’est le jour le plus difficile du sevrage.

Deux semaines après, c’est la semaine la plus difficile du sevrage.

Deux mois après, on croit qu’on a gagné alors que c’est souvent les moments donnés ou replonge .

Deux ans après, on croit qu’on est définitivement libéré, alors que l’on sais que ce n’est pas le cas, au même titre qu’un héroïnomane qui sait pertinemment qu’il était toxicomane et qu’il peut replonger s’il ne fait pas gaffe.


L’habitude de la cigarette.


C’est aussi parce que vous avez l’habitude de fumer que le sevrage du tabac dure aussi longtemps.

Globalement, une habitude met environ 30 jours à apparaître et à disparaître.

Pour faire simple, il faudra 30 jours pour installer une habitude comme faire la vaisselle après avoir mangé.

Et il faudra aussi 30 jours pour enlever définitivement ces habitudes.

La cigarette ne fait pas exception à la règle, il faudra environ 30 jours pour enlever l’habitude que vous aviez de consommer une cigarette après les repas par exemple.

Où même l’habitude que vous aviez de fumer une cigarette quand vous étiez énervé.

Je dit 30 jours, mais c’est une globalité.

Ça peut en prendre 20 ça prend prendre 40, cela dépend des gens.


La gestuelle.


Là, on entre dans une étape du sevrage du tabac qui est plus longue que 30 jours.

En fait, c’est très simple.

La gestuelle entre dans ce que l’on appelle dans le jargon « la mémoire musculaire ».

Les arts martiaux travaillent énormément sur la mémoire musculaire, ce n’est pas pour rien qu’on demande à tous les pratiquent de répéter les mêmes gestes encore et encore.

C’est pour faire en sorte que le muscle bouge tout seul sans qu’on est besoin d’y réfléchir au moment donné où on n’en a besoin.

Ceci est la mémoire musculaire, c’est comme si vous aviez des neurones dans tout votre corps, dans chaque muscles de votre corps.

Et bien, l’habitude de la cigarette vous a donné la mémoire musculaire du geste, celui-ci sera plus long à effacer que l’habitude en elle-même de fumer et le manque de dopamine et de nicotine.


Les symptômes.


Selon les personnes.


Les symptômes varient d’une personne à l’autre, ils ne seront pratiquement jamais les mêmes pour un fumeur qui arrête ou pour un autre qui arrête aussi.

Si je prends mon exemple, quand j’ai moi-même arrêté de fumer, à chaque fois que j’arrêtais, mes émotions comme la colère ou le stress montaient en flèche.

Je prends l’exemple d’un ami à moi, quand il à arrêté la dernière fois, c’est plus l’émotion de la tristesse qui venais à lui.

Il ressentait aussi de la mélancolie, il était souvent malheureux de la vie.

Il se pourrait que vous-même vous ressentiez le stress monter, ou que si quelqu’un vous fait une queue de poisson sur la route vous vous m’étiez en hors de vous bien plus que naturellement.

Ou alors, vous pourriez bien être plus content que ce que vous le seriez pour un événement donné.


L’énergie.


C’est un constat que j’ai fait moi-même, tous les fumeurs qui passent le pas retrouvent une énergie phénoménale.

Mais la vérité la voici, votre énergie redevient celle d’un non-fumeur mais votre corps reste celui d’un fumeur.

Ce qui veut dire que vos muscles seront alimentés en oxygène normalement comme un non-fumeur, mais que votre corps, lui, a encaissé des années de tabac.

Ce qui a pour effet que vous débordez d’énergie mais que vous êtes vite fatigué.

C’est le premier constat que vous pouvez faire de l’avantage que vous avez à avoir arrêté de fumer.

Vous retrouverez l’énergie que vous aviez perdue, votre corps commence déjà à ce ré-habitué à ne plus avoir de tabac.


Les émotions.


Comme je l’ai dit un peu plus haut, vos émotions seront sûrement mises à rude épreuve pendant votre sevrage.

Encore une fois, ceci est global, mais quand vous serez en colère, votre colère sera augmentée, quand vous aurez du stress, votre stress aussi augmentera.

Quand vous serez contents, vous avez des chances d’être en colère assez rapidement juste après.

Tout ça parce que vous aviez l’habitude de consommer une cigarette quand vous étiez contents.

Globalement, vos émotions seront mises à l’épreuve pendant environ 30 jours.


La confiance.


Encore une chose qui devrait vous aider à vous réconforter dans le fait qu’arrêter de fumer était le bon choix.

, c’est la confiance que vous retrouverez en vous.

Cette confiance vient du fait que vous doutiez peut-être de vous, mais que vous vous prouvez à vous-même que vous en êtes capable.

On peut appeler ça un regain de confiance suite à une épreuve que vous avez passée haut la main.

N’hésitez pas à vous répéter cette petite phrase « j’en suis capable , Je vais y arriver ».

Votre sevrage du tabac devrais ce passer plus facilement avec cet phrase en tête.

Pour certains, rien ne se passe.

Il m’a été donné de constater qu’au dires de certaines personnes, rien ne se passe pendant leur sevrage.

Je trouve que ces personnes ont beaucoup de chance, personnellement à chaque fois que j’ai eu à pratiquer un sevrage, celui-ci était dur.

Je vais croire sur parole ce qu’elles disent et vous évoquer que chez certaines personnes, le sevrage se passe de façon simple et sans difficulté.

Ce sera peut-être votre cas aussi, il sera peut-être plus facile que ce que vous ne l’imaginiez.

De toute manière, il va falloir que vous essayez d’arrêter de fumer pour savoir comment vous réagissez face à votre arrêt.


Quelques outils pour faire face.


Les chewing-gums.


Les chewing-gums ne vous apporteront pas de dopamine, ou alors très peu, mais je vous conseille de les utiliser pour quelques raisons.

La première, et c’est évident, c’est que mâcher va diminuer naturellement votre stress.

Je l’ai moi-même utilisé lors de mon passage du permis de conduire.

Je ne peux pas dire que c’est grâce à lui que je l’ai eu du premier coup.

Mais je peux vous dire qu’il ma empêché de trop stresser.

Le chewing-gum agira de la même façon dans votre arrêt du tabac, pendant les moments de stress, je vous recommande d’en mâcher un.

Un détail qui a son importance, la philosophie de mon blog et d’arrêter de fumer sans substitut nicotinique, en ce sens, n’achetez pas de chewing-gum avec de la nicotine dedans.


La réglisse.


La racine de la réglisse est un excellent moyen de duper votre subconscient de l’habitude musculaire.

D’autre part, la racine de réglisse a des vertus médicinales connues depuis plus de quatre mille ans.

Dans la MTC (médecine traditionnelle chinoise), les Chinois l’appelle l’élixir de longue vie.

Les Romains l’utilisaient à chaque fois qu’une maladie se présentais.

On sait aujourd’hui que cette plante, en tout cas les racines de cette plante, préviennent certains cancers, soulagent les maux d’estomac et de ventre, et est un antiseptique quand vous êtes malades de la gorge.

Vous avez toutes les raisons du monde d’investir votre argent dans la racine de réglisse plutôt que dans la cigarette.


Les tisanes.


Les tisanes sont un peu particulières, car non seulement à vous apporteront de la dopamine, mais si vous choisissez bien vos tisanes, elle vous aiderons à vous détendre.

En allant dans votre supermarché, allez au rayon thé, et trouvez des tisanes relaxantes, celles-cis devraient être de couleur violette.

Si vous n’en trouvez pas, cherchez des tisanes de camomille ou de tilleul.

Si vraiment vous en trouvez pas, cherchez des tisanes au romarin, elle vous apporteront quand même de la dopamine grâce a l’eau chaude, et seront bonnes pour vous.

N’hésitez pas à investir dans trois ou quatre boîtes, à fin de passer votre sevrage et d’en avoir un peu pour la suite.

Le faite de boire une boisson chaude vous aidera beaucoup dans votre arrêt.


Le sport.


D’accord, faire du sport après 10 ans d’abstention est difficile.

Pourtant, le sport vous donnera l’équivalent de 10 cigarettes en une seule séance.

Quand je dis 10 cigarette , je veux bien sûr dire le plaisir et la dopamine que celle-ci vous apporte.

Remettez-vous au sport une fois par jour une fois, ou une fois tous les deux jours vous aidera énormément dans votre arrêt du tabac.

Qui plus est, vous n’avez pas besoin de courir un marathon, ou de faire 500 pompes en une seule journée.

Marcher à allure élevée suffira.

Ou faire du vélo pendant une petite heure, à votre allure, l’important c’est de sentir votre effort, mais de ne pas trop forcer.

Le but de cet outil est que vous puissiez l’utiliser tout au long de votre sevrage, est pas seulement le premier jour de votre arrêt parce que vous souffrez de courbatures atroces.

Faites-le à votre rythme, une fois par jour ou une fois tous les deux jours si vous avez des courbatures, et faites-le pendant une trentaine de jours pour en prendre l’habitude.


Une occupation.


C’est tout bête, mais trouver une occupation pendant les fameuses cinq minutes vous aidera beaucoup.

Exemple, si vous vous avez fait une tisane.

Que vous avez une furieuse envie de fumer.

Je vous invite à jouer avec votre cuillère pendant cinq minutes.

Vous pouvez aussi aller marcher pendant cinq minutes.

Ou alors, vous pouvez faire le ménage à fond pendant cinq minutes.

Même si il n’y a rien à ranger ou à nettoyer.

Tout est bon du moment que c’est une occupation.

Que cela vous demande au moins un membre, et que ça vous demande de la concentration.


Réussir le sevrage haut la main.


Trouver la foi d’arrêter.


Pour réussir votre sevrage du tabac haut la main, il faudra nécessairement trouver la foi d’arrêter de fumer.

Je dois reconnaître que ce n’est pas évident de se motiver à vouloir subir le sevrage.

Ce n’est jamais très rassurant de ce dire que l’on va subir quelque chose.

Mais pour être tout à fait franc,vous n’allez pas subir, vous allez-vous libérer.

Ne pensez pas que ça va être dur, ou que vous allez subir pendant 30 jours, pensez plutôt que vous allez réussir à vous libérer de vos chaînes.

Il sera beaucoup plus facile de réussir votre arrêt si vous vous dites que vous le faites pour être libre.

Que si vous vous dites que vous allez subir pendant 30 jours.


Passer à l’action.


Comme dans tout arrêt, il n’y a qu’une chose qui est déterminante, le passage à l’action.

Si vous avez prévu d’arrêter et que vous avez la motivation, mais que vous ne passez pas à l’action, tout cela ne sert à rien.

N’hésitez pas à passer à l’action le plus vite possible.

Après tout, quand on apprend à faire du vélo, même si on ne sais pas en faire du premier coup, au bout du compte, on n’y arrive.

Passez à l’action, et la vie vous récompensera, après tout c’est le meilleur choix que vous pouviez faire pour votre santé et pour votre entourage.

Si vous avez peur de passer à l’action, sautez dans votre peur.


Faire une croix sur la clope.


Pour réussir votre sevrage du tabac, il faudra bien que vous sachiez que la cigarette, pour vous, c’est fini.

Faites une croix définitive sur la cigarette, après tout, vous n’en n’avez pas besoin pour vivre.

Les images choc sur les paquets de cigarette devrait être remplacés par une immense croix.

Une croix qui barrerais le titre de la marque de la cigarette, mais aussi les images choc qu’elle présente.

Faites une croix sur tout ce qui ce rapproche à la cigarette , elle ne vous est plus d’aucune utilité.


Le sourire.


J’ai entendu dire que le corps suit l’esprit.

Laissez-moi vous dire une chose, c’est des grosses conneries.

En vérité, le corps et l’esprit ne font qu’un.

Ce qui signifie une chose très simple, sourire alors que vous n’avez pas le moral vous aide à retrouver le moral.

Forcez vous à sourire, même si c’est un faux sourires, en quelques minutes vous retrouverez le moral.

Même si c’est très dur, même si votre arrêt vous demande toutes vos ressources, forcez vous et continuez de sourire.


Remplacez l’habitude du tabac par autre chose.


Pour en revenir aux habitudes, le faite de remplacer l’habitude que vous aviez du tabac par exemple après chaque repas sera votre clé du succès.

Vous pouvez très bien remplacer la clope que vous fumiez après votre repas par un bâton de réglisse.

Ou alors, vous pouvez très bien remplacer cette même cigarette par une boisson chaude comme une tisane.

L’important, c’est de remplacer efficacement l’habitude que vous aviez avec la cigarette par une autre habitude, qui celle-ci est constructive.

47 % de ce que fait un être humain dans sa vie est lié directement à ses habitudes.

Remplacez l’habitude que vous aviez de consommer du tabac par une autre habitude, et vous avez fait 50 % du boulot.



À votre santé.