Dans cet article, nous allons voir ensemble comment arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

Je vais vous évoquer ma méthode pour arrêter de fumer avec celle-ci.

Je vais aussi vous évoquer les problèmes liés à cette dernière.


Ma méthode pour arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

Premier achat d’une cigarette électronique.

Pour bien commencer, il convient d’acheter une bonne cigarette électronique.

Pour une bonne cigarette électronique, il faudra compter un investissement de 40 à 80 €.

Regardez bien quelle puissance elle est capable de générer.

En effet, de la puissance dépendra l’épaisseur de la fumée.

Il est préférable d’avoir une cigarette trop puissante et de régler la puissance.

Si vous acheter une cigarette électronique moins puissante, vous risquez de ne pas sentir suffisamment la fumée.

Achat du liquide.

Pour la première fois que vous utilisez la cigarette électronique, utilisez un produit qui vous est agréable.

Je veux dire agréable, je parle du goût.

Personnellement, quand je vapotais, je ne jurerais que par le produit appelé Heisenberg.

Hormis le coût, il va falloir bien faire attention à la dose de nicotine.

Je préconise fortement de commencer par un liquide tout de suite à 0 % de nicotine.

Après tout, la cigarette électronique a été inventée pour arrêter de fumer.

Mais elle est trop utilisée pour remplacer la cigarette et non pas pour arrêter.

C’est pour cette raison que je préconise une dose à 0 % .

Une fois votre sevrage passé, inutile de continuer la cigarette électronique.

Je sais d’expérience que celle-ci vous donne envie de fumer.

Mais j’y reviendrai un peu plus tard.

Les doses de nicotine.

Il existe plusieurs doses de nicotine à vapoter

Je dit dose, mais on peut très bien dire pourcentage de nicotine.

Bref, celles-ci sont de 0 à 18%.

18 %, c’est une dose énorme.

en effet, vapoter un liquide à 18 % vous donne plus de nicotine que si on fumais une cigarette.

Pour avoir une dose équivalente à celle de cigarettes, il faut utiliser un produit à 12 %.

Il existe aussi des produits de 9, 6 et 3 %.

Si vous préférez une diminution progressive.

Il est préférable d’acheter quatre liquides.

Le premier aura 12 %.

Le second quant à lui en aura six.

Le troisième en aura trois.

Et le dernier zéro.

Une fois ces quatre là vapotés, vendez là.

Les risques.

On ne connaît pas bien les risques liés à la cigarette électronique.

Le fait est que la méthode que je préconise personnellement est faite pour un usage très limité de cette dernière.

Il ne faut pas s’attendre à la consommer pendant un an.

Elle est à utiliser uniquement pour passer le sevrage et, diminue de façon significative les risques liés au long terme.

Encore une fois, je sais d’expérience que certaines cigarettes électroniques ont des mèches qui une fois hs, brûlent la gorge à chaque inhalation.

Pour toutes ces raisons, et pour des raisons qu’on ignore encore, je vous incite à utiliser avec précaution cet outils.

Les habitudes.

Il est extrêmement important de ne pas prendre l’habitude de vapoter.

Il faut utiliser la cigarette électronique uniquement pendant les périodes de sevrage.

Elle remplacera aussi très bien l’habitude du geste.

Le fameux geste de fumer une cigarette.

Où l’habitude que l’on a de respirer de la fumée.

Tout ça, elle remplira son rôle à la perfection.

Mais il est très important de ne pas tomber dans la routine de la cigarette électronique.

J’en viens tout de suite à tous les problèmes liés à celle-ci.


Problèmes avec la cigarette électronique.

La nicotine des produits.

Le problème majeur que je trouverai à la cigarette électronique, c’est sont les taux de nicotine dans les liquides.

Certains des liquides présentent une teneur en nicotine supérieure à la cigarette.

Ce qui signifie qu’en vapotant, on augmente la nicotine que l’on consomme.

Pour moi, c’est le facteur clé des rechutes.

Le fait de consommer plus de nicotine que lorsqu’on était fumeur augmente les récepteurs de notre cerveau.

Coupler ça avec les symptômes de manque, et vous obtenez une rechute.

Encore une des raisons pour lesquelles je préconise de commencer avec un produit à 0 %.

Le non-contrôle de la consommation.

Le fait de ne pas contrôler la consommation de liquide avec un pourcentage de nicotine élevé augmente les chances de rechute.

Par exemple, si vous consommiez à la base un paquet par jour.

Que vous arrêter de fumer et que vous commenciez la cigarette électronique avec un produit à 12 %.

Si il vous faut consommez deux dose d‘une cigarette électronique par jour.

Vous avez consommé deux paquets de cigarettes au niveau de l‘équivalence nicotinique.

Mélangez ça avec le fait de remplacer la cigarette pour la cigarette électronique, et vous obtenez une rechute dans les mois voir les années à venir.

Une rechute qui entraînera une augmentation de la consommation du tabac.

A l’inverse, ne pas contrôler la consommation de liquide alors qu’on a que du liquide à 0 % n’est pas un problème dans le court terme.

Le fait qu’il y a 0 % de nicotine, ont peut le consommer pendant la période de sevrage et autant que l’on veut.

Il n’y aura aucune chance de rechute dûe à une trop forte consommation de nicotine.

S’il y a rechute, ça sera probablement pour d’autres raisons.

L’augmentation de la teneur nicotinique.

Il se peut aussi que vous commenciez avec un produit à 3 %.

Mais que vous-vous rendiez compte au bout d’une semaine que vous n’en pouvez plus.

Vous allez alors vous diriger vers une boutique spécialisée.

Et vous allez acheter du 12 voir du 18 %.

Le simple fait d’avoir craqué et de dire que vous ne pouvez pas réussir avec 3 % vous guidera vers l’échec.

Il est préférable de commencer avec un 12 % et de finir avec 3 que l’inverse.

La rechute avec une consommation supérieure.

Rechuter pendant la période de sevrage ou hors-période de sevrage avec la cigarette électronique n’est pas anodin.

Le fait de consommer plus de nicotine avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette tout cours vous guidera vers une rechute assurée.

Je le répète encore une fois, la cigarette électronique est un outil pour passer le sevrage.

Si vous l’utilisez avec habitude, vous risquez fortement de passer à des consommations supérieures de nicotine.

Ce qui vous mènera inéluctablement à une rechute.

Par la suite, suite à votre rechute, votre consommation de cigarettes augmentera momentanément et se ré-stabilisera.

Les effets sur le long terme.

Les effets sur le long terme sont très méconnus.

En effet, la cigarette électronique est trop récente pour qu’on les étudient sur du long terme.

Comme la cigarette dans ses débuts, on ne lui trouvais que des qualités.

Puis, au fur et à mesure des années, on a commencé à se rendre compte qu’elle était nocive pour la santé.

C’est pour cette raison que je préconise fortement d’utiliser la cigarette électronique pour la période de sevrage.

Il ne faut pas qu’elle devienne une habitude.

L’objectif premier, c’est d’arrêter de fumer.

Votre objectif n’est pas de mourir d’un substitut nicotinique.

Votre objectif est d’arrêter de fumer avec la cigarette électronique.


L’utiliser à vie? Ou l’usage pour le sevrage.

Utilisation du produit secondaire a vie.

L’utilisation de produits secondaires est uniquement fait pour le sevrage.

Pour vous donner un exemple concret, vous n’allez pas mettre des patchs toute votre vie.

Pareil pour les gommes Nicotelle, vous n’allez pas les mâcher toute votre vie.

Donc votre objectif est d’arrêter la nicotine.

Et aussi d’arrêter tous les substituts nicotiniques quels qu’ils soient.

Croyez-en mon expérience, ne pas avoir besoin de nicotine est bien plus préférable que de dépendre d’un substitut toute sa vie.

Une bonne utilisation.

Je sais que je me répète, mais une bonne utilisation de la cigarette électronique, c’est une utilisation à court terme.

L’utiliser sur de longue période est nocif pour la santé, et augmente vos chances de rechute.

Utiliser la méthode que je vous ai décrite plus haut.

Utiliser un produit à 0 % pendant trois semaines voir pendant cinq semaines maximum.

Une fois que vous avez passé le sevrage, arrêtez la cigarette électronique.

Au même titre que la cigarette.

Avec les difficultés en moins.

Une utilité pour le sevrage.

Pendant la période de sevrage, elle va vous aider à penser à autre chose.

Elle va aussi, remplacer la fumée que vous inhaliez à la base par une vapeur dénuée de nicotine.

Le fait est que vous remplacerez une habitude à la fois.

Tout d’abord, se concentrer sur le sevrage.

Le fait de vapoter un produit à 0 % n’enlèvera pas toutes les habitudes liées à la cigarette en un instant.

On va parler là d’enlever l’habitude de la nicotine, mais pas l’habitude du geste ni l’habitude de la fumée chaude.

Une fois le sevrage nicotinique fait, nous attaquerons le deuxième problème, l’habitude liée au geste.

Oui, la deuxième étape constitue l’arrêt de la cigarette électronique.

L’habitude du geste.

L’habitude du geste est la deuxième des habitudes liées à la cigarette.

Pour vous résumer la chose, à chaque fois que vous tiendrez un stylo entre les doigts, l’habitude musculaire vous rappellera le geste que vous faisiez avec la cigarette.

Encore en connaissance de cause, moi-même à chaque fois que j’ai une chose entre les doigts comme un stylo, mon corps se rappelle du geste.

Et indirectement de la sensation de la cigarette.

Donc l’habitude du geste constitue un risque de rechute, il ne faut pas le prendre à la légère.

La cigarette électronique vous aidera dans les premiers temps en remplaçant un geste par un autre, mais il faudra l’arrêter.

L’habitude de la fumée.

La cigarette électronique remplacera aussi la fumée que vous inhaliez par de la vapeur.

Encore une fois, elle sera utile sur le court terme, mais sera extrêmement nocive sur le long terme.

Nocive dans le sens ou la fumée aussi à son impact sur votre organisme.

Votre corps se rappellera, par mémoire musculaire, le faite d’inhaler de la fumée.

Ce qui vous rappellera inéluctablement le fait de fumer une cigarette.

Encore un fait que vous ne négligerez pas, j’en suis sûr.

Et encore une fois, c’est une des raisons pour lesquelles il faut absolument arrêter la cigarette électronique après la période de sevrage.


Conclusion.

Utilisez la cigarette électronique pour arrêter de fumer et non pour remplacer la cigarette.

Il est primordial d’utiliser la cigarette électronique à bon escient.

Il ne faut pas l’utiliser pour remplacer la cigarette, mais pour arrêter de fumer.

Si vous utilisez ce substitut nicotinique pour remplacer la cigarette, vous allez faire une rechute.

Utiliser la cigarette électronique avec discernement.

L’utilité de se substituer.

La cigarette électronique est un des substituts nicotinique le plus puissant qu’il soit.

Bien utiliser, elle permet de faire des miracles.

Mais mal utilisée, vous allez au-devant d’une rechute, et d’une consommation plus grande que celle que vous aviez avant d’arrêter.

Il est donc essentiel d’utiliser la cigarette électronique pour son utilité et non pour remplacer la cigarette.

L’inutilité de se substituer.

Le fait est que beaucoup des anciens fumeurs que j’ai croisé utilisaient encore la cigarette électronique.

C’est comme un enfant à qui on aurait retiré son doudou.

Ce dernier a trouvé autre chose pour remplacer son doudou, mais il ne l’a pas enlevé de son esprit.

La cigarette électronique fonctionne exactement de la même façon.

Si vous l’utilisez pour remplacer la cigarette, elle n’aura alors aucune utilité.

Si ce n’est un compte à rebours jusqu’à la rechute.

Comment je l’ais utilisée.

Si je préconise autant de l’utiliser pour le sevrage, c’est que j’ai moi-même utilisé cette technique.

J’ai acheté un produit à 0 % de nicotine.

Si j’ai fait ça, c’est parce que je savais très bien que la nicotine que je vapotais me ferait replonger tôt ou tard.

J’avais déjà essayé d’arrêter de fumer avec la cigarette électronique sans pour autant y arriver.

Et j’ai expliqué dans cet article pourquoi je n’y suis pas arrivé.

C’est expliqué au niveau des pourcentages nicotiniques.

J’ai donc utilisé la cigarette électronique pendant un temps de cinq ou six semaines.

Avec un produit ayant un pourcentage de nicotine de 0 %.

J’ai mélangé ça à toutes les autres techniques décrites dans les autres articles, et j’ai réussi mon arrêt total du tabac.

Comment vous pouvez l’utiliser.

Vous pouvez très bien utiliser un produit à 12 % puis un produit à 6 % puis un produit à 3 % puis un produit à 0 %.

On pourrait appeler cette méthode la méthode douce.

Mais à mon sens, je la trouve trop douce.

Vous devez le savoir aussi bien que moi, dans la vie, tout est dur.

Le sevrage ne fait pas exception.

Si vous avez décidé d’arrêter de fumer et que vous êtes prêt à faire face à ces difficultés.

Utiliser cette arme, cet outil pour arrêter de fumer et arrêter complètement la nicotine.

Ne l’utilisez pas pour remplacer la nicotine ou le tabac.
Vous irez tout droit à la catastrophe si vous procédez ainsi.

Suivez cet méthodes, et vous êtes sûr d’arriver à un résultat concret dans les six prochaines semaines.

Courage, si je l’ai fait, vous en êtes capable aussi !


  • Votre exemplaire du livre offert :


    1 Response to "Arrêter de fumer avec la cigarette électronique."

Comments are closed.