Salut, dans cet article, nous allons aborder le tabagisme, le mois sans tabac, L’hypnose pour arrêter de fumer et bien sur le sevrage tabagique

Mais aussi, aborder les méthodes qui vous aideront à arrêter de fumer.

Nous allons voir comment vous motiver à arrêter et en finir avec votre tabagisme.

Définir clairement votre arrêt.

Passer à l’action avec ou sans le mois sans tabac.

Nous allons voir aussi les effets et les symptômes du sevrage tabagique.

Comme je les dit plus haut, on va voir aussi certains des outils qui sont efficaces pendant le sevrage tabagique.

Nous aborderons aussi les méthode de Tabacologue pour arrêter de fumer.

J’aborde aussi l’hypnose pour arrêter de fumer et passer le sevrage.

Bien sur, on va aborder le sujet de la réalité mondiale sur le tabagisme.

Et en fin d’article, vous allez savoir clairement comment rester un ancien fumeur a vie.

Définir votre style de vie.

Définir une nouvelle hygiène de vie.

Et en conclusion, vous aurez environ cinq paragraphes au sujet de votre vie et pas celle des entreprises du tabac.


Se motiver à arrêter de fumer et en finir avec le tabagisme.


posez vous les bonnes questions.


Se poser les bonnes questions est la première chose à faire.

Le tabagisme actif est considéré comme l’une des addictions les plus difficiles à arrêter.

Donc, pour vous libérer du tabagisme, il va faire que vous vous posiez les bonnes questions.

Le tabagisme passif est une autre histoire.

Mais concrètement, si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous vous posez déjà la question qu’il vous faut arrêter de fumer.

Mais posez-vous plutôt la questions comme : « qu’est-ce que la cigarette apporte réellement à ma vie ? ».


Comment se poser les bonnes questions ?


Pour se poser les bonnes questions, et pour faire en sorte que votre tabagisme soit une histoire ancienne, il va falloir procéder de cette façon :


Premièrement, réfléchissez à tout les avantages que vous avez à être un fumeur.

Deuxièmement, réfléchissez à tout les avantages que vous avez à ne plus fumer.

Et troisièmement, définissez clairement les avantages sur papier, que ce soit des d’avantages à fumer ou à ne pas fumer.



En réfléchissant clairement de cette façon, et en établissant ça sur papier, vous allez avoir une idée claire de la définition du tabagisme.

Ce n’est pas vraiment comme ça que les tabacologue font leurs analyses, mais ils analysent aussi votre niveau de dépendance.

Grâce notamment au test Fagërstrom

Ce teste permet de définir votre niveau de dépendance, et permet aux praticiens d’adapter le traitement en fonction de celle-ci.


La technique des quatre pourquoi.


C’est une technique très puissante de psychologie.

Les psychologues l’utilisent souvent.

Ils ne sont pas les seuls, tous ceux qui ont une base de connaissances en psychologie s’en servent et la technique des quatre pourquoi réponds très souvent leurs questions.

Ici, on va simplement l’utiliser pour vous aider à comprendre pourquoi vous fumez.

Vous allez l’utiliser aussi pour comprendre pourquoi vous voulez arrêter de fumer .

De base, c’est une technique japonaise qui consiste à répéter « pourquoi » indéfiniment jusqu’à temps d’avoir une réponse précise à notre questions.

Commencez par exemple par écrire sur votre papier :

« Je vais arrêter de fumer, pourquoi ? ».

« Parce que », pourquoi ?

« J’ai envie de », pourquoi ?

« Je pense que », pourquoi ?

La réponse est sûrement ça.



Vous avez le modèle pour définir votre pourquoi réel.


L’affirmation positive.


Comme je l’ai écrit un peu plus haut, quand j’ai parlé d’affirmation, j’ai écrit « j’ai envie de ».

L’affirmation positive, ça consiste à ça.

Au lieu de dire, « j’aimerais arrêter de fumer ».

Dites simplement, « je vais arrêter de fumer ».

Vous pouvez-vous répéter aussi, » je vais réussir à arrêter de fumer ».

Plus vous répéterez la phrase, plus celle-ci est positive, et plus vous mettez de chances de votre côté pour y arriver.

Bien sur, l’affirmation positive marche avec toutes sortes de choses, mais là, il est question de l’utiliser pour vous aider à arrêter de fumer.


La phrase à répéter.


Trouvez-vous une phrase qui vous inspire, et qui est positive.

Par exemple, vous ne pouvez pas choisir une phrase comme « je vais réussir à arrêter les habitudes que j’ai avec la cigarette ».

Les affirmations négatives pourraient vous décourager sur le long terme.

Les affirmations positives au contraire, vous aiderons beaucoup au long terme et à court terme.

Donc, répétez-vous des phrases types : « je vais réussir« , « je vais y arriver« , « je suis un battant« , etc.

La vérité la voici, on peut utiliser aussi cette technique dans n’importe quel sujet d’une vie, mais là, on l’utilise pour arrêter de fumer.

Il faut savoir une chose, c’est que la répétition d’une affirmation l’ancre dans le subconscient.

En d’autres termes, si vous répétez : « je vais voler je vais arriver, soyez sûr d’une chose, un jour ou l’autre, vous sauterez en parachute ou en wing suit

Ceci influencera globalement votre façon de penser et votre façon d’agir.


Définir clairement votre arrêt.


Pourquoi, pourquoi pas.


Une autre technique qui est scientifiquement prouvée pour vous aider, c’est la technique du pourquoi ? Pourquoi pas ?

Vous allez prendre une feuille, et faire deux colonnes à l’aide d’un stylo.

Dans la première colonne, vous allez marquer en titre « pourquoi ? ».

Et dans la deuxième colonne, vous allez marquer en titre « pourquoi pas ? « .

En sachant que il n’y a qu’une seule question.

Puis-je arrêter de fumer ?

Dans la première colonne, vous allez noter tout les « pourquoi ? »

Et dans la deuxième colonne, vous allez noter tous les « pourquoi pas ?« .

Là, il est question de quantité et non de qualité.

Plus vous marquerez pourquoi et de pourquoi pas, mieux ce sera.

Avec ça, définissez vos pourquoi.

Si vous n’avez pas réussi à définir vos « pourquoi ? » dans les explications précédentes, la technique des « pourquoi ? » « pourquoi pas ? » pourrait vous aider.

Prenez-les « pourquoi ? » et les « pourquoi pas ? » les plus puissants, et dite tout simplement « je vais arrêter de fumer, parce que votre pourquoi« 

Ceci est une bonne aide psychologique pour arrêter de fumer, et de façon définitive.

Rappelez-vous que le nicotine, et plus globalement, le tabagisme, définit la consommation d’une drogue aussi forte en dépendance sur le psychique que l’héroïne.

Définir vous « pourquoi ? » vous arrêter de fumer ne vous fera pas arrêter.

Mais, définir vos « pourquoi ? » plantera une graine dans le terreau fertile de votre esprit et devrait réussir à vous faire arrêter de fumer, du moins à vous faire passer à l’action


Avec une date.


Vous pouvez très bien prévoir une date pour arrêter de fumer.

Bien que, pour ma part, ce ne soit pas la méthode la plus efficace, c’est une méthode qui existe.

D’autres sites qui aident à arrêter de fumer donnent cette perspective.

Ils préconisent de prévoir une date d’échéance, et de s’y tenir.

Donc, si c’est comme ça que vous voulez arrêter de fumer, n’hésitez pas à prévoir une date butoir.


Sans date.


Arrêter de fumer sans date est à mon sens la meilleure des choses à faire.

Je vais expliquer pourquoi c’est la meilleure chose à faire.

C’est très simple en fait : quand on défini une date, on a tendance à stresser.

Et, bizarrement, quand on a une date échéante, on a tendance à fumer comme un pompier et-ce, jusqu’à que la date butoir.

Alors que quand on a pas défini de date, on appuie sur un bouton de notre esprit qui s’appelle l’acceptation.

C’est beaucoup plus puissant que la préparation.

En jouant sur ce petit bouton de l’acceptation, croyez-moi, votre arrêt durera plusieurs années, si vous rechutez, c’est à cause d’une bêtise


Définir quoi faire avec l’argent économisé.


Vous ne serez pas dupe quand je vous écrit que vous allez économiser de l’argent grâce à votre arrêt.

Vous avez dû déjà y penser.

Mais je tiens vous préciser une chose, quand on économise de l’argent, on a tendance à dépenser un peu plus.

Il est important que vous définissiez ce que vous allez faire avec cet argent.

Par exemple, vous pouvez très bien vous payer une pâtisserie par jour.

Mais aussi économiser cet argent pour la semaine, et vous payer un saut à l’élastique une fois par semaine.

Vous pouvez aussi mettre cet argent de côté pendant un mois, et vous payer un week-end dans le pays.

Vous pouvez économiser cet argent pendant un an, et vous payer un voyage de rêve en Thaïlande par exemple.

Définissez clairement sur papier ce que vous allez faire de cet argent, ça vous motivera encore plus à tenir votre engagement.


Passez à l’action avec ou sans le mois sans tabac.


Ensemble.


Arrêter de fumer ensemble est un puissant motivateur.

En fait, ça appuie sur le bouton de l’engagement, et de la collaboration.

Ça appuie aussi sur le bouton de la compétition.

Mais, dans l’ensemble, il est normal que vous soyez plus motivé à arrêter de fumer quand vous constatez que tout le monde le fait.

C’est aussi ce que l’on appelle l’instinct grégaire.

Par exemple, si vous voyez une centaine de personnes courir, vous n’aurez qu’une seule envie, c’est courir.

Et bien, le mois sans tabac marche exactement de la même façon.

Sachez qu’il est parfaitement possible d’arrêter de fumer sans le mois sans tabac.

Mais qu’il est plus facile, en tout cas plus facile de passer à l’action grâce a ce fameux mois sans tabac.


Seul.


Passer à l’action pour se libérer de son tabagisme seul est une action pas facile, mais possible .

En effet, uniquement 3 à 7 % des personnes qui arrêtent de fumer seule arrivent à tenir plus d’un an.

C’est un chiffre assez maigre, mais c’est un chiffre qui dit que c’est possible.

La raison à ce chiffre est très simple.

Tout ceux qui ont arrêté seul, disent qu’il ne faut que de la volonté pour arrêter de fumer.

Ce qui est absolument faux.

Bien sûr, il faut de la volonté, mais n’a-t-on pas besoin de volonté pour aller au travail tous les jours ?

Tout le monde a de la volonté, mais tout le monde ne sait pas comment faire pour arrêter de fumer seul.

C’est la que mon blog et ma chaîne YouTube interviennent.

Arrêter de fumer est tout à fait possible quand on est seul à le faire.

Vous n’avez pas besoin d’attendre le mois sans tabac pour le faire, comme vous avez pas besoin d’attendre le mois sans tabac pour arrêter de fumer avec des gens.


La stratégie du parie


J’ai entendu parler de cette façon d’arrêter de fumer dans un film.

La technique du parie est aussi vieille que le monde.

Mais elle marche encore très bien.

Vous pouvez simplement faire le pari avec deux ou trois de vos amis, en stipulant que tout le monde doit réussir à arrêter de fumer.

Par exemple, mettez 100 € par personne sur la table.

Celui qui tient le plus longtemps repart avec la mise.

Mais, si tu tout ceux qui ont fait le pari on arrêté de fumer plus de trois mois, ils récupèrent l’argent.

Vous pouvez utiliser cette technique avec n’importe quelle chose dans votre vie.

Attention, les jeux d’argent clandestins sont à interdit en France, faite ça discrètement.


Engagez-vous.


Je suis sûre que vous avez tous vu cette pub quelque part.

Engagez-vous dans l’armée de terre.

Si l’armée française, et plus globalement toutes les armées du monde stipule qu’il faut vous engager pour entrer dans l’armée, ce n’est pas pour rien.

Elle s’appuie sur un processus mental qui s’appelle la cohérence et l’engagement.

En gros, personne n’aime passer pour un abruti quand il s’est engagé à faire quelque chose.

Surtout quand il pose ça sur écrit et qu’il crie haut et fort qu’il va réussir à faire cela.

L’engagement peut très bien vous aider à arrêter de fumer.

Mieux, juste l’engagement peut vous faire arrêter de fumer.

C’est un processus mental très puissant qui appuis sur les disquettes présentes dans chaque cerveau humain.


Ne pas redouter l’échec.


Ça, c’est un peu plus compliqué à expliquer.

Tout le monde redoute l’échec, et c’est facile à dire qu’il ne faut pas le redouter.

L’échec face à l’arrêt du tabagisme est quelque chose qui arrive souvent.

Surtout quand c’est la première fois que l’on arrête de fumer.

Malheureusement, les chose qu’on à avec la cigarette, nous rapproche et nous accroche à celle-ci.

Ce qui signifie que même si vous passez par un hypnothérapeute, un tabacologue, une méthode pour arrêter de fumer seul, vous serez quand même raccroché à ces fameuses habitudes.

Donc, il ne faut pas avoir peur de l’échec, il faut prendre l’échec comme une expérience, elle va vous dire ce qu’il ne faut pas faire la prochaine fois que vous arrêter de fumer.


Choisissez votre façon d’en finir avec le tabagisme.


Choisir votre façon d’en finir avec tabagisme va concrètement vous faire arrêter de fumer.

Si, par exemple, vous avez les moyens financiers de vous payer un Hypnothérapeute, et que vous le voulez vraiment, faites-le.

Par contre, si vous préférez une approche médicamenteuse, n’hésitez pas à allez voir un tabacologue.

Si vous voulez essayer seul, vous le pouvez aussi.

La chose qu’il faut vraiment comprendre, c’est le style de vie que vous voulez.

Si vous voulez être dépendant, et limite esclave du tabac, et de votre tabagisme, vous pouvez.

Tout ceci n’est qu’une question de choix de votre part.



Donc, choisissez Les meilleures options qui s’offrent à vous.


Effets et symptômes du sevrage tabagique.


Niveau d’addiction psychologique.


Niveau d’addiction psychologique de la nicotine est semblable à celui de l’héroïne.

Je n’écris pas ça pour vous décourager, mais, le manque ressenti au niveau de votre psychique est le même que l’héroïne.

Bien entendu, les effets du manque sur votre corps seront beaucoup moins prononcé que celui de l’héroïne.

Le tabagisme reste au niveau addictif l’une des addiction plus fortes du monde.

Au niveau de vitesse de l’accoutumance, elle est la même que la cocaïne.

Une prise suffit à créer un manque.


Symptômes de stress.


Le stress est un des principal facteur du sevrage tabagique.

Par exemple, si vous êtes pris dans les bouchons, et que vous êtes en plein sevrage, vous risquez de vous énerver plus que d’habitude.

Si vous avez l’habitude de jouer aux jeux vidéo, et que vous êtes en pleine période de sevrage, il y aura des moments qui seront durs.

En définitif, toutes les situations de stress votre vie quotidienne vous donneront un excès de stress pendant le sevrage tabagique.

Ne vous inquiétez pas, ça ne durera pas plus de trois semaines, maximum un mois.

C’est à ce moment-là qu’arrêter de fumer et dur, pour la simple et bonne raison que votre conscience vous hurle de fumer une cigarette pour que tout ça s’arrête .


Symptômes de la toux.


Le symptôme de la toux est tout à fait normal pendant votre sevrage tabagique.

Dans les premières semaines, voir dans les premiers mois, vos poumons recommenceront à renaître.

Vos cils pulmonaires bouchés par les résidus du tabac commenceront à mourir, et de nouveaux cils pulmonaires naîtront.

Ceci expliquera votre toux, vos expectorations, etc.

Donc, il est tout à fait normal d’avoir une toux de fumeur dans les premières semaines voir dans les premiers mois de votre sevrage tabagique.


Effets sur le cerveau.


Le sevrage tabagique a certains effets sur le cerveau.

Le premier de tous, c’est que la nicotine augmente les récepteurs de dopamine de votre cerveau.

De ce fait, quand vous arrêtez de fumer, les récepteurs de votre cerveau qui sont en trop meurent.

Mais pendant la période où ils meurent, votre conscience vous hurle de re-fumer une cigarette pour les alimenter.

Le fait que votre conscience vous hurle de vous remettre a fumer est le simple fait qu’ils sont en train de mourir de faim.

Ils ne sont plus nourris par la dopamine apportée par la cigarette.

C’est globalement le plus gros effet du sevrage tabagique sur le cerveau.


Effet sur les poumons.


Comme je l’ai écrit un peu plus haut, vous poumons commencent le nettoyage environ 20 minutes après votre dernière cigarette.

Mais ce nettoyage prend énormément de temps si vous avez fumé pendant quelques années.

Dans les premiers jours jusque dans les premières années, environ cinq ans, les cils pulmonaires touchés par votre tabagisme meurent, et les cils pulmonaire neuf reviennent à la vie.

Le travail interne de régénération prend du temps, surtout quand vous avez fumé longtemps.

Pour être un peu plus précis, ce sont les alvéoles pulmonaires qui sont gorgées de toutes les toxines apportées par la fumée de la cigarette.

Pour que vous voyez clairement ce dont je vous parle, tirez une bouffée de fumée de cigarette, et recracher la bouffée à travers un mouchoir blanc.
Vous allez voir ce qui se trouve dans vos alvéoles pulmonaires.

C’est ce fameux résidu que votre corps met autant de temps à évacuer .


Outils pour faire face au sevrage tabagique.


L’eau chaude.


Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’eau chaude est excellente pour le sevrage tabagique.

C’est quelque chose qui n’est pas très connu, cela fait tellement longtemps que nous faisons bouillir de l’eau pour la boire, que notre cerveau s’est adapté.

En effet, consommer de l’eau chaude à une température comprise entre 40 et 65 degrés (pour ne pas se brûler), vous apporte une dose de dopamine.

On peut très bien mélanger c’est eau à une tisane faite pour vous relaxer.

Cela n’augmentera pas la dose de dopamine, mais vous dé-stressera.


Les chewing-gums.


Alors, les chewing-gums ne vous apporteront pas de dopamine.

Par contre, le fait de mâcher aide à dé-stresser.

Ça ne va pas vous détendre, mais inconsciemment, vous penserez à autre chose qu’à fumer.

C’est simplement dû au fait que la cigarette et votre bouche sont intimement liés.

Le fait d’avoir envie de fumer mais d’avoir quelque chose dans la bouche vous aidera à passer l’envie plus sereinement.


Les bois de réglisse.


Les bois de réglisse ne vous apporterons pas non plus de dopamine.

Mais, le fait de les mâcher fera le même effet qu’avec les chewing-gums.

Mais aussi, le goût des bois de réglisse une fois mâchés ressemble à celui de la cigarette quand vous la fumer.

Si vous n’aimez pas le réglisse, ce n’est pas grave, les bois de réglisses ne sont pas très fort en goût.

De plus, les bois de réglisse sont utilisés depuis l’Antiquité pour leurs vertus médicinales.

Les Romains de la Rome antique l’utilisaient systématiquement pour toutes les maladies.

Dans la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise), le bois de réglisse est utilisé comme plante médicinale depuis plus de 4000 ans.


La bouteille d’eau.


La technique de la bouteille d’eau est très connu.

Je vais vous expliquer, le matin au réveil, remplissez une bouteille d’eau de 1,5L.

Cette bouteille d’eau doit être vide avant la fin de la journée.

À chaque fois que vous avez une envie furieuse de fumer, buvez quelques gorgées d’eau.

Habituez vous à boire plus de 1,5 L d’eau par jour, si besoin remplissez votre estomac.

Le fait d’avoir l’estomac plein apporte de la dopamine.

Mais boire de l’eau froide n’en n’apporte pas.


L’effort physique.


L’effort physique vous apportera de la dopamine.

Mais celui ci doit être conséquent pour vous apporter une dose de dopamine conséquente.

Par exemple, si vous faites un effort intense qui demande 95 % de vos ressources physiques, et ce pendant cinq minutes, vous aurez une décharge de dopamine.

Restez occupés, si besoin, faites des efforts à 95 %, et le sevrage devrait bien se passer pour vous.

Attention, vous ne pourrai pas utiliser cette technique tous les jours et à chaque envie de fumer, votre corps risque de ne pas le supporter.

De plus, il est plus facile de fumer une cigarette que d’exécuter incessamment 95 % de votre force physique pendant trois semaines.

Utilisez cette technique avec précaution, et uniquement quand l’envie de fumer est très forte.


Les pensées positives.


Les pensées positives joueront aussi un rôle de votre sevrage tabagique.

Je vais vous apprendre une technique pour garder les pensées dans le positif, même en temps de sevrage tabagique.

Même si tout va mal, forcez-vous à sourire, même si celui-ci est faux.

Contrairement à ce que tout le monde pense, le corps ne suit pas l’esprit.

Les deux sont en osmose, ce qui veut dire, que si vous souriiez et que vous n’avez pas le moral, celui-ci devrait revenir rapidement.

Et vice et versa, si vous n’avez pas le sourire, forcez vous à penser à des choses positives qui vous sont arrivés dans la vie.

Utilisez ces deux techniques autant que vous le pouvez, elle vous aideront beaucoup dans votre sevrage tabagique.


La méthode de tabacologue pour arrêter de fumer.


La description de votre addiction.


Dans un premier temps, au premier rendez-vous, le tabacologue va établir avec vous votre niveau d’addiction.

Il va vous poser des questions, sur votre quotidien et sur votre consommation de cigarettes.

Des questions comme : combien de cigarettes consommez-vous par jour ?

À quel moment de la journée fumez-vous le plus, le matin ou le soir ?

Combien de temps pouvez-vous tenir sans fumer de cigarette ?

Voici quelques questions qui vous seront posées pendant votre premier rendez-vous chez un tabacologue.


Le test Fagerström


Le test Fagerström est un test pour définir votre niveau d’addiction à la nicotine.

Celui-ci est notamment utilisé chez le tabacologue.

Vous pouvez aussi vous le fournir directement en suivant ce lien.

Ce texte a été inventé par un psychologue/Tabacologue du nom de Fagerström.


Définition du traitement.


Suite au premier rendez-vous avec votre tabacologue, et au test Fagerström, votre niveau d’addiction est défini.

Suite à ça, le thérapeute va vous prescrire un traitement à base de substitut nicotinique .

Mais, il peut aussi vous prescrire quelques antidépresseurs légers.

Le traitement variera selon votre addiction, selon votre Psychologie, et votre façon d’être en général.


Les patchs.


Les patchs sont au jour d’aujourd’hui remboursés à hauteur de 65 %.

Attention, il n’y a qu’une seule marque de patch qui est remboursée, voyez ça avec votre pharmacien.

Globalement, les patchs ont plusieurs dose nicotine.

Certains vous dureront plus longtemps que d’autres.

Évitez de mettre des patchs de 24 heures la nuit, vous pourriez souffrir de troubles du sommeil.

Éviter de fumer en portant les patchs.

Ils peuvent être pris avec d’autres substituts nicotiniques pour augmenter leur efficacité.


Les gommes.


Chewing-gums de nicotine sont aussi prescrit dans le traitement pour arrêter de fumer.

Le sevrage nicotiniques devrait se faire plus simplement avec ses fameuses gomme à mâcher, prise en même temps que les patchs.

Dans les deux cas, vous aurez un apport de nicotine quand vous aurez furieusement envie de fumer.

Que ce soit les patchs, ou les gomme à mâcher, ils ont fait leurs preuves dans les traitements pour le sevrage nicotiniques.


Le temps du traitement.


Le temps du traitement varie, mais globalement, vous pouvez compter Trois mois de traitement.

Ce qui signifie que votre sevrage nicotiniques s’étendra sur le temps, et sera globalement moins difficile.

Le traitement nicotinique ne peut pas durer plus de six mois.

Mais, il m’est été donné de voir certaines personnes consommer ces fameux substituts nicotiniques pendant plus d’une dizaine d’années.


L’hypnose pour arrêter de fumer et passer le sevrage.


Le premier rendez-vous.


Chez certaines personnes, un rendez-vous suffira pour arrêter de fumer définitivement.

Mais globalement, le premier rendez-vous vous donnera une première expérience hypnose, et vous constaterez à quel point il est efficace sur vous.

Normalement, la première séance d’hypnose devrait vous permettre de passer le premier jour de votre arrêt du tabac sans trop de difficulté.

Vous pouvez très bien aller sur YouTube, et vous aurez à votre disposition plusieurs Hypnothérapeute qui proposent une première séance.

Mais je ne vous cache pas que la première séance chez un Hypnothérapeutes donnera plus de résultats que si vous restez chez vous.

Cela est dû notamment aux image, a vos attentes et à la voix de l’hypnotiseur proche de vous.


Le nombre de séances.


Globalement, ça dépend de la personne que vous êtes.

Pour faire simple, 80 % des personnes Aurons besoin de 2 à 10 séances pour réussir un arrêt total du tabac.

L’hypnose pour arrêter de fumer est vraiment très efficace pour 90 % des gens.

Sur ces 90 %, environ 80 % des gens ont besoin de plusieurs séances pour réussir un arrêt total.

Il y a certaines exceptions à la règle que je vais citer juste après.


Les 10 % hypers réceptifs.


Sur toutes les personnes qui vont faire de l’hypnose pour arrêter de fumer, et plus globalement de l’hypnose en général, il y en a 10 % qui sont hyper réceptives.

Je m’explique, ces 10 % auront besoin que d’une séance pour avoir un résultat maximum.

On dit qu’elles sont hyper réceptives car elles entrent en état d’hypnose bien plus rapidement, et bien plus facilement que les 90 autres pour cent.

Il sera également beaucoup plus efficace que sur les autres patients traités par l’hypnose.

L’hypnose pour arrêter de fumer sur ces gens se révèle particulièrement efficace.


Les 10 % Non-réceptifs.


Sur les 100 % des gens qui vont consulter un hypnothérapeutes, il y a 10 % qui sont non-réceptifs.

Je me trouve dans ces fameux 10 % donc je peux vous expliquer à quoi s’en tenir pendant une séance hypnose.

C’est très simple, l’hypnotiseur arrive à nous détendre, mais n’arrive pas à travailler sur l’inconscient.

Il n’arrive pas à manipuler, ou formater la conscience de ces 10 % des gens.

Pour ces personnes, hypnose pour arrêter de fumer s’avérera difficile, voir impossible.

Il faudra entre 10 à 15 séance pour avoir un résultat.


Le taux de réussite globale.


Globalement, 90 % des gens qui passe par hypnose pour arrêter de fumer réussissent.

Vous pouvez rajoutez 2 à 5 % qui sont non-réceptifs mais qui arrivent quand même à arrêter de fumer grâce à l’hypnose et de nombreuses séances.

L’hypnose pour arrêter de fumer est une bonne alternative si l’on ne veux pas avoir recours à des médicaments ou à la cigarette électronique.

De plus, j’ai pris note que l’hypnose pour arrêter de fumer donne de très bons résultats sur le long terme.

Ce qui signifie que grâce l’hypnose, vous pouvez-vous passer de la cigarette pendant 1, 10 ans, voir toute votre vie.


La réalité mondiale du tabagisme.


Nombre de Fumeurs dans le monde.


Le nombre de fumeurs dans le monde dépasse l’imagination.

Il y a plus de 1,1 milliards de personnes qui sont fumeurs, et qui souffrent du tabagisme.

Globalement, il y a le plus de fumeurs en Asie.

L’Inde la Chine et l’Indonésie représentent à eux seul la moitié des fumeur mondiaux.

Généralement, les pays développés comme la France les États-Unis le Canada le Royaume-Uni Et tous les autres voient le pourcentage de tabagisme baisser de façon significative sur les 20 dernières années.

Vous pourrez trouver un article qui corrobore ce qu’il y a écrit dans mon article sur Wikipédia.


Nombre de fumeurs en France.


Ce n’est qu’à titre d’information, mais il y a quand même un nombre significatif de fumeurs en France.

Le fait est qu’il y a environ 16 millions de fumeurs quotidien en France.

Sur ses 16 millions de fumeurs, il y a un très faible pourcentage qui fument de façon occasionnelle, c’est-à-dire en soirée ou avec leurs amis.

16 millions représente environ 20 % de la population.

Ce qui est quand même un chiffre considérable, imaginez simplement qu’il y a plus de fumeurs en France sur une année, qu’il n’y a eu de soldats engagés dans la première guerre mondiale toutes entier.


Le nombre de décès dans le monde.


Là on entre dans le vif du sujet.

C’est un fait, il y a plus de 6 millions de morts par an dans le monde à cause du tabagisme.

Ce nombre est malheureusement en augmentation.

Essentiellement dû au fait que dans les pays émergeants, la consommation de tabac augmente de façon dramatique.

6 millions de morts, j’ai pas besoin de vous donner un cours d’histoire pour vous dire quand un an, il y a plus de morts dû au tabagisme, qu’il n’y en a eu pendant la première guerre mondiale entre la France et l’Allemagne.

Vous devez tous avoir en tête que la bataille de Verdun a été une abomination de l’humanité.

Et bien imaginez qu’il y a eu 900 000 morts pendant la bataille de Verdun.

Ce qui signifie que c’est presque six fois plus sur la même période, c’est-à-dire environ un an.


Le nombre de morts en France.


Le nombre de morts en France n’est pas tellement effrayant vis-à-vis du nombre de morts mondiales

Mais ce sont quand même des morts qui viennent s’aligner au chiffre total mondial.

Il y a environ 60 000 morts par an en France dû au tabagisme.

Ce chiffre est en constante baisse sur les 20 dernières années.

Mais ça signifie quand même qu’il y a plus de 10 fois plus de morts à cause de la cigarette, que à cause des accidents de la route tous confondus.

Les accidents de vélo, les accidents de moto, les accidents de camion etc.


Le nombre de décès totaux dus à la cigarette.


Malheureusement, les écrits manque sur le nombre de décès totaux dus à la cigarette.

Ceci est tout à fait normal, les industries du tabac on commencé leur activité dans les années 1860.

Si on fait un calcul mathématique simple, on peut estimer le nombre de morts sur une période de 160 ans, à environ 600 millions de morts.

Pour que vous vous rendiez bien compte, il y a eu environ 20 millions de morts pendant la première guerre mondiale.

Il y a eu 60 millions de morts pour la deuxième.

Il y a eu 2 millions de morts pendant la guerre napoléonienne

1 200 000 morts pendant la guerre de sécession.

La réalité la voici, la cigarette tue plus de monde en 160 ans, que la guerre on a tué en 5000 ans.

Il y a peut-être de trois petites erreurs au niveau du nombre de morts au niveau des guerres, mais je sais que je suis dans le vrai au niveau du nombre de mort totales de la cigarette.

Et je sais aussi que je suis dans le vrai à dire que la cigarette fait beaucoup plus de mort que les guerres dans toute histoire d’humanité.


Rester un ancien fumeur à vie.


Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas guéris.


Gardez bien à l’esprit que vous ne serez jamais guéri totalement de l’addiction du tabac.

Quand on a été fumeur, quand on a touché à l’addiction de la nicotine, c’est comme si elle laisser une trace indélébile sur nous.

La nicotine est une drogue au même titre que la cocaïne, l’héroïne, les amphétamines, l’alcool etc.

Toute personne qui a déjà été addict à quelque soit la garde une trace en elle de cette addiction.

Et ce pour le reste de sa vie.

Ce qui signifie que si vous arrêtez de fumer aujourd’hui, dans une soixantaine d’année, vous vous souviendrez de l’effet de la cigarette.


Ne pas jouer avec le feu.


Gardez aussi à l’esprit que jouer avec le feu est dangereux.

Je m’explique, si vous vous amusez à traîner tout le temps avec des fumeurs alors que vous êtes un ancien fumeur, vous entrez dans ce que j’appelle un terrain glissant.

Jouer avec le feu représenterait le fait de faire semblant tu veux une cigarette par exemple.

Ou alors respirer la fumée sortant de la bouche des autre fumeurs.

Ou carrément respirer la fumée qui sort du foyer de la cigarette, mais si vous êtes un ancien fumeur, celle-ci devrait vous faire toussez sauvagement.

Éviter quand même de jouer avec le feu, et vous éviterait de retomber dans la nicotine, et ce, avis.


La pensée positive du succès.


Gardez toujours à l’esprit les pensées positives du succès.

Les pensées comme de « jour en jour, je vais de mieux en mieux ».

Ce sont des pensées qui vous aideront à tenir au quotidien.

Si vous commencez le sevrage, ou que vous avez définit une date de sevrage, pensez ceci : « je vais réussir, quoi qu’il arrive, je vais réussir ».

Même si vous n’y croyez pas, je peux vous assurez que ce genre de pensées est l’une des choses les plus puissante de l’être humain.


Attention aux moments de faiblesse.


Il se peut que des moments de faiblesse apparaissent pendant toute votre vie.

Je parle de moment de faiblesse comme des décès, des anniversaires, des mariages, des soirée beaucoup trop arrosées, etc.

Tous ces moments qui mettent vos émotions, vos pensées, et tout votre être à rue des preuves.

C’est dans ces moments-là qu’il va falloir que vous gardiez des pensées positives, ou alors que vous utilisiez des outils pour vous retenir de rechuter.

Et que vous gardiez bien l’esprit qu’à tout moment, vous pouvez rejeter, parce que vous êtes pas un non fumeur, vous êtes un ancien fumeur.


Payez-vous un voyage par an.


Le mot « effort« , entraîne le mot « récompense« .

De ce fait, n’hésitez pas à vous récompenser à la hauteur de vos efforts.

Par exemple, prenez l’habitude de mettre dans une cagnotte dix euros par jour.

Ceci représentera l’argent non dépensé dans un paquet de cigarettes.

La 1er semaine, vous pouvez-vous payer un restaurant gastronomique.

Au bout d’un mois, vous pouvez-vous payer un week-end en amoureux.

En un an, vous pouvez-vous payer un voyage dans le pays de votre choix.

L’important, c’est d’utiliser l’argent économisé par l’arrêt du tabac à bon escient, si vous ne faites pas ainsi, vous ne verrez pas les avantages financiers de l’arrêt du tabac.


Définir un style de vie.


Votre style de vie sans tabac.


Vous allez devoir changer certaines choses dans votre style de vie.

Vous allez devoir en rajouter, et en enlever.

Rajouter par exemple l’habitude de faire du sport, une fois par jour une fois tous les deux jours au maximum une fois tous les trois jours.

Normalement, les habitudes liés au tabac s’enlèveront par elle-même.

Votre alimentation va devoir changer aussi, ceci afin de prévenir une prise de poids rapide.


Votre régime alimentaire sans tabac.


Je préfère vous le dire, le régime alimentaire d’un ancien fumeur diffère d’un régime alimentaire d’un fumeur.

Par exemple, un fumeur comme peut très bien se payer une pizza tous les jours sans prendre 1 kg.

Je me doute que c’est un peu différent pour tout le monde, mais dans l’ensemble, vous devrez manger plus de légumes et moins de cochonneries.

Manger des fruits tous les jours.

Pendant les pauses ou vous aviez l’habitude de fumer une cigarette par exemple, n’hésitez pas à manger un fruit comme une pomme, une poire ou des raisins.


Votre budget loisirs sans tabac.


Comme je l’ai dit un peu plus haut, ne perdez pas de vue de vous récompenser, pour chaque semaine, pour chaque mois, et pour chaque année.

Il va falloir que vous définissiez bien clairement l’argent que vous économisez, et l’argent que vous dépensez pour vous récompensez.

Par exemple, si vous économiser 70 € par semaine, définissez dans ces 70 € 50 € de loisir, et 20 € de budget récompense.

Si vous dépenser plus, vous ne verrez pas l’avantage d’arrêter de fumer, et vous pourriez rechuter à cause de ça.

L’important, c’est de ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez avec l’arrêt du tabac


Votre éducation sans tabac.


L’éducation que vous apporterez à vos enfants sera basée sur une vie sans tabac.

Si vous ne le saviez pas, mais vous devez le savoir aussi bien que moi, les enfants s’inspirent énormément des adultes qui les entourent.

Donc, que ceux-ci soient encore jeunes ou qu’ils soient un âge avancé ne changera rien au fait qu’il vous verrons arrêter de fumer et réussir.

Ceci rentrera dans l’éducation que vous leur donnerez.


Inciter les autres arrête de fumer sans un mot.


Il y a quelque chose chez les êtres humains qui s’appelle la preuve sociale.

C’est une loi fondamentale de l’esprit humain, cette loi dit que l’on fait un ce qu’un congénère fait, c’est un peu plus compliqué que ça, mais dans les grandes lignes, c’est ça.

Le fait que les autres fumeurs qui vous entourent vous voient arrêter de fumer et réussir les inciteront inconsciemment à tenter leur chance.

Vous n’aurez même pas besoin de leur dire d’arrêter de fumer, le simple faîte de leur montrer l’exemple les incitera à le faire.

Et ils auront la preuve sous les yeux que c’est possible, et leur fort intérieur leurs dira si vous avez réussi, ils le peuvent.


Une nouvelle hygiène de vie.


La routine du sport.


J’entends par routine du sport, le fait de vous habituer à avoir une séance de sport à un jour prédéterminés.

Par exemple, j’ai moi-même une séance de sport tous les deux jours.

Cette séance dure entre 45 minutes et une heure.

Faites la même chose pour développer une nouvelle hygiène de vie.

Vous pouvez très bien partir faire du vélo pendant une heure.

Vous pouvez aussi partir faire une balade de 30 à 45 minutes tous les jours ou tous les deux jours.

C’est vous qui décidez.


Votre niveau augmente.


Votre niveau va assurément augmenter avec le nombre de séances que vous pratiquerez.

Grâce a votre arrêt du tabac, vos muscles sont de nouveau bien oxygénés.

De ce fait, faire des efforts vous demandera de moins en moins d’efforts au fur et à mesure que vous en ferez.

Votre niveau augmentera, et il vous faudra trouver de nouvelles limites à dépasser.

Ceci définira aussi une bonne nouvelle hygiène de vie.

Faite minimum 2 heure d’effort


Faites minimum deux heures d’efforts, quand je dis efforts, je veux dit une séance de sport qui vous fait transpirer, par semaine.

C’est une base qui vous sera forte utile sur le long terme.

Par exemple, je fais moi-même entre trois et quatre heures de sport par semaine.

Deux heures de sport étant le minimum pour vous apporter bien-être et sérénité.

Le fait de faire du sport vous donnera de la dopamine, la même molécule que la nicotine vous donne quand vous la consommez.


Augmenter vos efforts si besoin.


Bien sûr, il vous faudra peut-être augmenter vos efforts en cas de besoin.

Par exemple, au début, pendant votre sevrage, il y a des moment donnés où vous aurez envie de faire plus de sport que d’habitude.

C’est fameux moment où votre corps vous réclame de la dopamine.

Soyez vigilant, dans les débuts de votre arrêt, n’allez pas avoir des courbatures partout et ne plus pouvoir bouger le lendemain .

Mais, si votre corps est habitué à faire du sport minimum 30 minute par jour, vous pouvez pousser votre corps afin de dépasser vos limites.

Ceci vous donnera de la dopamine, améliorera votre condition physique, diminuera le taux de cortisol de votre corps, ce qui correspond au stress.


Savourer l’effort.


Je sais que c’est un peu paradoxal, mais quand vous aimez ce que vous faites, vous aimez transpirer pour le faire.

Par exemple, tous ceux qui aiment le basket, aime transpirer pour gagner la partie.

Tout ce qui aiment la musculation, aiment forcer plus qu’ils ne le peuvent pour réussir à aller plus loin que leurs limites .

Le fait de dépasser ses limites, et de savourer l’effort que vous faites pour y arriver, vous donnera énormément de dopamine.

Donc, savourez bien les moments donnés vous avez fait un effort conséquent, surtout quand vous dépassez vos limites.


Votre vie est à vous, pas aux entreprises du tabac.


Vous épargner plusieurs années de vie.


Il ne faut pas se mentir, vous payez les industriels du tabac pour qu’il vous enlèvent des années .

Je vais être plus clair.

Vous payez les industrie du tabac pour qu’elles fabriquent une drogue qui va vous priver de 25 % de votre longévité.

Si par exemple cette longévité était programmé pour 100 ans, vous ne vivrez que 75 ans.

Mettez ça dans le panier des avantages que vous avez à arrêter de fumer.

Même Bille Gâtes ne peut pas se payer 25 années de plus Année de plus.


Épargnez votre porte-monnaie.


Votre longévité n’est pas la seule à prendre de plein fouet votre addiction à la nicotine.

Votre porte-monnaie aussi prend une sacrée gifle toutes les semaines.

Je vous fais un exemple, pour ma part, j’ai arrêter de fumer à 25 ans, si j’y parviens jusqu’à mes 75 ans, je ferais une économie d’environ 90 000 €.

Ce qui représente l’équivalent d’une maison entière.

Ceci bien sûr sans prendre en compte l’augmentation possible du tabac.


Le chiffre d’affaires des entreprises.


Vous n’êtes pas dupe, vous devez savoir aussi bien que moi que le chiffre d’affaires du tabac dépasse la centaine de milliards par année.

Tout c’est argent est donné pour tuer l’humanité.

Comme je les déjà dit dans cet article ou dans un autre, la cigarette a déjà tué plus de gens que toutes les guerres réunies.

Et à rapporté une somme considérable d’argent aux gens qui l’ont commercialisé.

Mettez ça aussi dans le panier les avantages que vous avez à arrêter de fumer.

Vous ne donnerez pas votre argent à ceux qui œuvrent pour tuer un maximum d’êtres humains.


Cherchez à vous améliorer constamment.


Chercher à vous améliorer constamment diminuera vos chances de redevenir un fumeur.

Vous devez savoir aussi bien que moi, fumer n’est pas une victoire sur soi-même, c’est une défaite à chaque cigarette fumée.

Chercher à vous améliorer constamment vous éloignera petit à petit de la cigarette.

Chercher tout ce que vous pouvez améliorer dans votre vie chaque jour qui passe.

Par exemple, comment pouvez-vous optimiser vos finances ?

Ou encore, comment pouvez-vous optimiser vos capacités physiques ?

Tout est bon pour l’amélioration.


Vous êtes le maître de votre destin .


Je tire ça dans un célèbre poème que Mandela lisais souvent.

Vous êtes bel et bien le seul maître de votre destin.

L’unique capitaine de votre âme.

C’est à vous de choisir le style de vie que vous voulez, un style destructeur ou constructif.

Vous seul êtes capables d’apporter votre pierre à l’édifice.

Vous seul êtes capables de montrer l’exemple aux autres.

Réussissez à dépasser vos limites, et arrêter de fumer sera facile.

Vous seul pouvez faire la différence.


Je vous souhaite toute la santé vous méritez.